Sang Froid « Sang Froid » (EP.Black God Records, 7 octobre 2022).

0
315

Basé à Nantes, composé de deux membres de REGARDE LES HOMMES TOMBER et un autre issu de THE VEIL, Sang Froid se passionne pour la New Wave, la Cold Wave et le Goth Rock. C’est sa raison d’être, il s’est formé pour rendre hommage auxdites mouvances et ce premier EP, éponyme, regroupe quatre titres qui leur donnent un joli crédit. Heavy Sleep Heavy Heart, qu’Eldritch aurait je pense validé, couple guitares froides, mais venimeuses, et chant caverneux. De son vécu, de son savoir-faire, Sang Froid extrait toute la matière pour, sûr de lui, élaborer de petits hymnes sans joie. Avec Sang Froid, sans perdre le Nord et sans couleurs pétantes.

Cocteau Twins, Sisters of Mercy bien évidemment ou encore Depeche Mode sont ses sources, jamais trahies. La qualité est nichée là, décisive, dans des compositions valables. Psalms Of The Great Void, dans la continuité du début d’EP, bastonne et se rythme, noir. Des volutes de synthés l’ornent, on fait ici dans une simplicité qui permet de se distinguer. Sang Froid, j’en suis sûr, est déjà mûr. On peut, je l’entends, compter sur lui.

Né à l’hiver -évidemment- 2019, le trio ne s’en laisse pas compter. Au troisième rang Oversee And Kill, plus éclairé si je puis dire, apporte clarté dark et mélodie à estimer. Les synthés, encore, brodent des vêtures de choix, sans surpoids. Le titre breake, avant de finir sans fausse note. C’est alors Death came to me, sombre -tiens donc!-, aussi alerte que le reste, qui s’en vient mettre fin à ce « debut EP » plein de promesses, sorti chez Black God Records et de nature à soulever de belles attentes quant à la suite des efforts estampillés Sang Froid.