Mansfield.TYA « Twenty Years After » (WARRIORECORDS, 15 avril 2022).

0
429

De Mansfield.TYA je me rappelle, superbe, le concert dans ma ville, en 2016. J’eus un plaisir énorme à le voir, bien entendu, mais aussi à le photographier, en tirant des images à la hauteur des lumières qui mirent alors les deux dames en valeur. Je me rappelle, aussi, ces albums qui firent la réputation de Carla Pallone et Rebeka Warrior qui à la fin de cette année, à l’issue de la tournée en cours et d’une date finale à l’Olympia, vont se séparer. Pour leur 20 ans d’existence, tout de même. Triste news qui laisse place à la sortie de Twenty Years After, où siègent 14 morceaux sélectionnés par la paire, remastérisés, ainsi qu’un inédit nommé De Vita Beata. Le vinyle est édité à 1000 exemplaires, pour le coup les nantaises ont également souhaité éditer un package spécial LP + tee-shirt collector, disponible à uniquement 100 exemplaires, quasi épuisé à l’heure où j’écris ces lignes…et me plonge dans l’écoute. Pour oublier je dors m’enrobe de son lyrisme violonisé. Il offre des mots élevés, acerbes aussi, qui illustrent le parcours de Mansfield.TYA. On a boat, grinçant, obscur et élégant -obscurément élégant, pourrait-on dire-, m’embarque. Je ne rêve plus, dans l’économie de notes, monte doucement en intensité. C’est Mansfield.TYA, ça ne se compare pas. Ca se décrit bien moins, ça s’évoque bien plus malaisément, que ça ne s’écoute.

Logic coco, dans une électro rêveuse, aux sons tantôt loufoques et voix mêlées, précède Des coups des coeurs qui lui, appuie son rythme et nous emmène…danser, dans des contrées plus vives et ici encore, bien serties. Cavaliers s’élague, s’emballe, se fait cold, laisse la poésie nous imager l’esprit. Cerbère, d’une teneur plus acidulée, insuffle de la déviance sonique. Il trouve son rang, sans forcer. J’ai même toujours pensé que chez Mansfield.TYA, l’embardée n’était que trop peu fréquente…tout au moins à mon goût. La sortie de route, la déjante ouverte et sans trop de contrôle. De type BB ou encore Palais noir, sur Corpo Inferno. Ou encore Dé-programmé, sur Seules au bout de 23 secondes. J’en voudrais davantage, tout le temps même. Bleu lagon est beau, il suffirait presque à gommer mon constat. Il est vif, truffé de petits sons un peu plus que bons. « Je vais faire la fête a en creveer »…c’est pas moi qui le dit, c’est les filles. Il y aurait de quoi mais damned, dans quelques mois tout ça prend fin. Le dictionnaire Larousse nous ouvre ses pages, grandement instructif. A peine refermé, au terme de ses mots et souffles haletants, il laisse place à Gilbert de Clerc. Congédié, mais soniquement honoré. C’est encore dans cette formule lunaire, sans surcharge, que Carla et Rebeka s’imposent et font mouche.

Avec Les contemplations, merveilleux, cadencé avec insistance, on s’adonne à faire planer, faire tanguer jusque sur un fil, l’électro lettrée de Mansfield.TYA. La fin des temps menace, s’élève, claque du dark, plante un climat grisé. Vocalement, on se situe entre écart et majesté. Twenty Years After les Mansfield.TYA envoûtent, comme à la première heure, et partent sur la route. Ses derniers tracés, ses derniers phrasés. Soyez-en, vous en garderez un souvenir sans pareil. Les rebelles, dans l’esprit, s’insoumet. Avec classe. Rejoignons sa raïa, comme suggéré. Il est alors et déjà l’heure des au-revoir. De vita beata, au gré d’une recette qui a fait ses preuves, fait glisser le violon, laisse son pouls battre avec parcimonie, se passe de tout excès dans son ornement. Seuls suffisent, aussi magiques et bien mis qu’en d’autres recoins dissonants, l’étoffe locale, le fait maison. C’est fini, pour oublier je dors et vous conseille une dernière fois d’aller clapper les musiciennes à l’occasion de leurs sets, recensés ci-dessous afin de vous faciliter la tache:

20-04-22 : BOURGES – Fest. Du Printemps de Bourges
05-05-22 : SAINT ETIENNE – Le Fil
06-05-22 : MONTPELLIER – Victoire 2
03-06-22 : ROUEN – Rush Fest.
04-06-22 : BORDEAUX – Stade Matmut avec Indochine
09-06-22 : TOURS – Fest. Aucard de Tours
14-07-22 : LA ROCHELLE – Fest. Les Francofolies de La Rochelle
15-07-22 : MONTMARTIN SUR MER – Fest. Chauffer dans la Noirceur
16-07-22 : CARHAIX – Fest. Des Vieilles Charrues (avec Fanxoa)
17-07-22 : DOUR (BE) – Dour Fest.
29-07-22 : LUXEY – Fest. Musicalarue
19-08-22 : GUERET – Fest. Check In Party
22-09-22 : GRENOBLE – La Belle Electrique
23-09-22 : AUDINCOURT – Le Moloco – 10 ans !
29-09-22 : COLMAR – La Comédie (TBC)
30-09-22 : NANCY – L’Autre Canal
15-10-22 : TOULOUSE – Le Bikini / Fest. Pink Paradise
27-10-22 : BREST – La Carène
01-11-22 PARIS – OLYMPIA