BRZOWSKI & C$BURNS « Seditious Acts » (EP.Milled Pavement, 11 novembre 2021).

0
330

Hébergé chez Milled Pavement Records, BRZOWSKI « from Portland » pratique un rap batailleur, qu’illustrent déjà plusieurs sorties. Pour ce Sedicious Acts il s’associe à C$BURNS (Production, Instrumentation, Samples, Mixing & Mastering) et le rendu, un EP solide, regroupe cinq pavés massifs où sa tchatche volubile s’accouple avec les nappes de son compagnon de route. The Accelerationist, sur fond de samples planants, rage et, dans le même, temps, vole au vent. Cuivres et rythme lent, pataud, soulignent l’avancée du track. A sa suite Hoxhaism (feat. Curly Castro), au début doté de voix cinématographiques, prend des airs jazzy que sa cadence bouscule et qui se pare, aussi, de giclées bourrues. Il va sans dire que BRZOWSKI s’y entend, sait de plus s’entourer, et n’a pas pour habitude de faire dans la gazouillis. C’est chez Milled Pavement, comme dit plus haut, que sort son disque. Là-bas non plus, on ne tend pas à faire dans le foireux.

Ainsi Communizer, aussi bref en durée qu’impactant soniquement, lance t-il un troisième salve sans ménagement où samples en boucles et rafales, drums et chant ombrageux prennent les commandes. The beauty of pure concrete, dans un écrin plus clair, finit lui aussi par faire parler la poudre. Antidote remonté à des temps sombres, Seditious Acts s’en prend entre autres au capitalisme et encourage à « fuck the apocalypse », comme son Bandcamp nous y incite. Il adopte un ton dur, use d’élans explosifs et lance ses pavés à la face d’une sale époque. Il est, en ce sens, un brin thérapeutique et par conséquent, bienfaisant. Sa poslogie n’étant pas limitée, on peut s’en gaver sans danger connu.

C’est avec Vi Coactus (50x50s Remix) que le manifeste s’achève, au gré de scratches délirants et suivant un enrobage pour le coup élagué. BRZOWSKI & C$BURNS paraphent donc un Sedicious Acts virulent, bien troussé et sans courbettes, qui après The subjugation of bread pose un nouvelle pierre solide sur l’édifice sonore élaboré depuis 2008 et la parution d’un premier jet déjà élevé au groove déjà bien façonné. Après tant d’ouvrages concluants on ne peut plus contester son talent, sa portée verbale et sa posture, évidemment solidifiés par les missiles de son Sedicious Acts.