Raderkraft « Dust & Debris » (EP.Wave Tension Records, 22 juin 2021).

0
918

Projet du producteur et musicien Willem Stinissen, d’Amsterdam, Raderkraft livre avec ce Dust & Debris son troisième EP. Le Hollandais y aborde des thèmes comme l’addiction aux drogues, le devenir de la planète suite au changement climatique, le nucléaire et ses ravages ainsi que la crainte des attaques terroristes. A base de voix samplées, de synthés bavards et de nappes spatiales enlevées, les quatre morceaux font sensation et d’emblée, hypnotisent l’auditeur tout en l’ abreuvant de sonorités célestes et de boucles prenantes. Crack epidemic, de sons qui fusent en chant volubile aux airs de présentation de journal télévisé, vise juste. A intervalles réguliers, des incrustes malines prennent place dans le registre de Raderkraft. A mi-chemin de Kraftwerk et Silver Apples, pour situer avec peine, on profite pleinement, ici, de titres sacrément accrocheurs. On pense à The Normal quand arrive Greta’s speech, où la voix enregistrée est cette fois féminine et alarmante. Autour, les claviers minimaux font leur oeuvre. Un rythme sec les ponctue, pour la seconde fois Stinissen accomplit ce qu’il fait. L’alerte Atomic warfare prend la suite, il se décline entre motifs célestes et tempo à nouveau vivace. Ca fonctionne, là aussi, de manière imparable. Le choix de voix « d’ailleurs » est louable, il apporte de l’inédit à l’EP et celui-ci n’en manquait déjà pas.

Le titre éponyme, en « video premiere » ici, s’en vient alors conclure. Sa durée est plus conséquente, il s’amorce tout comme Crack epidemic avec des extraits de news. Saccadé, trippy, il se pare de boucles définitivement saisissantes, simples autant qu’efficientes. La cadence est derechef marquée, Raderkraft valide ici un genre bien à lui. Wave Tension Records, son label, complète de ce fait un catalogue éloquent. De relents cold en embardées électro, d’instants planants en temps virevoltants, appuyé par l’apport des vocaux enregistrés, Raderkraft assied son approche. Aux côtés d’un SUIR ou d’un Neon Lies, il crédite sa structure et suscite l’envie d’un format plus conséquent, de type album donc, qui le verrait s’imposer de manière définitive.

Site Raderkraft / Bandcamp Wave Tension Records