Colision “Lost Ghosts vol.1” (EP.Autoproduit, 5 mai 2021).

0
507

Deuxième EP enregistré avec Cyrille Gachet (Year Of No Light, Fange…) et masterisé par Alan Douches (Converge, Touché Amoré, Dillinger Escape Plan…), pour les bordelais de Colision. Un trois titres où Colision te percute, se positionne entre post-hardcore et shoegaze bourru, louche vers les riffs plombés et explosifs d’un Deftones (Hell will wait, z’ont bien raison en plus!). Un second jet, donc, qui entérine des vertus évidentes. Porteuses, aussi, de mélodies vocales qui font pas d’mal, dans une parfaite cohabitation avec du bien plus lourd. Colision progresse par vagues, par secousses, nourries et bien senties. Le choc peut être rude, il trouve place, en tout cas, au carrefour de différentes moutures. C’est ce qui, ostensiblement, démarque le quatuor girondin. Il le faut bien, trois titres c’est peu alors autant ne pas sonner creux ou déjà entendu. Colision n’en est pas encore, c’est un fait, à chambouler l’échiquier musical. Mais il se meut avec brio, parfait sa personnalité, l’affuble de morceaux crédibles.

Swim while it rains, après une amorce tonitruante, retombe et fait dans l’aérien. Pour, ensuite, jouer sur les tonalités vocales, entre le léger et l’hurlé. La recette, en l’occurrence, est efficiente. Le son est massif, peaufiné, bien entendu, par des mecs qui savent y faire. Sur le titre en question, la batterie relance la machine et secoue le tout, tumultueux, porté aux cimes par le chant. Son final est colérique, cogneur, sans douceur. Puis on enchaine, sans trainer, sur un Slave d’abord fonceur, batterie folle en avant., avant de se tempérer. De passages pesants en assauts coup de bélier, Colision ne tient pas en place et refuse l’inertie. Pertinent, Lost Ghosts vol.1 lui assure une suite de bon augure.


Photo Louis Blaizeau.

Le groupe en est alors à deux ep honorables, il lui reste “juste” à en renforcer la teneur par le biais de lives impactants. Dans l’attente, Bordeaux et ses alentours élargis ont au total une petite dizaine de plages accomplies à s’envoyer, si on ajoute à ce Lost Ghosts vol.1 le Healing is not linear sorti chez Ideal Crash, en mars 2019, dans une bien belle cassette. Attendu au coin du bois, Colision détient visiblement les clés d’une identité d’ores et déjà probante, qui le rapproche qualitativement des références de sa mouvance.

Page Colision