Stoner Bud’s “Yeah​-​Yeah !” (Flippin’ Freaks/Blue End Records, 26 février 2021).

0
854

Stoner Bud’s “from Bordeaux”, c’est d’l’indé pur jus, élevé au Flippin’ Freeaks et gavé au Blue End Records. C’est un trio qui, à l’écouter, aime Jay Reatard mais aussi la mélodie. Un trio au sein duquel Nathan Penot : guitar, vocals, Mathieu Penot : bass, vocals et Tom Caussade : drums, vocals, percussion, avec l’aide d’ Alexis Deux-Seize : harmonica, percussion, keyboards, font gicler six titres fiables. Ouais Ouais! Yeah Yeah!, en ouverture, sonnant comme Foil dans ses moments les plus urgents. Ou comme le Jay cité plus haut, d’un seul jet et sans trop de détours. Avec, en guise de cerise sur la tarte rock, des guitares franches et bavardes. Nous v’là bien. Plus qu’à aimer. Surtout que Like you, fin et alerte, fait céder les résistances avec ses mélodies canailles. Voilà encore un projet louable donc, que je découvre pour ma part avec cet EP. Mais qui derrière lui a déjà quelques parutions sans failles. Ah tiens, on braille comme des punks, on fuzze sévère et on se Black Lipse un peu. Tout ça pour le meilleur.

My feelings, du coup, c’est que d’une part le morceau complète fort bien l’ensemble. D’autre part, il saccade pour ensuite filer, et offre des airs subtils à l’emporte-pièce. Bon çaaaa!!! On peut continuer le chemin sans crainte, on est en route pour du solide. Astonishing ? Surely Not m’évoque Yuck avec des chants plus criés, bien alliés. Il y a aussi, sur ce disque, des choeurs. Et c’est pas pour déplaire. Etonnant? Sûrement pas. On sait que chez ces gaillards-là, le boulot est fait maison. Et ouais Biggy! No Shirt, No Shoes, No Dice démarre folk, genre coin du feu. Il le reste, discrètement animé par son rythme et une certaine sensibilité. Parfait. Alors on adore, ça s’auditionne very facilement et c’est d’une valeur qui ne se dément jamais.

L’EP se termine d’ailleurs tranquillou, au son d’un Sunflower…ah non, il fuzze lui aussi, et enfle pour ensuite retrouver ses tonalités peinardes. Bien ficelé, et sans surpoids ni pose de flambeur. Pas le genre. Modestement et avec dextérité, on accomplit ce qu’on ébauche. Une accélération, dans la finesse, survient. Impossib’ de pas aimer, je n’en doutais pas mais le pré-ressenti se vérifie de bout en bout. Flippin’ Freaks, et Blue End Records donc, disposent avec “Yeah​-​Yeah !” d’une sortie bonarde, à joindre à une collection grandissante qu’il va falloir très vite, pour ceux qui n’en auraient pas connaissance, aller explorer de fond en comble.

Bandcamp Stoner Bud’s / Liens d’écoute / Bandcamp Flippin’ Freaks / Bandcamp Blue End Records