Bust A Gut “EP” (6 mai 2020, Autoproduit).

0
376

Bust A Gut, jusqu’alors inconnu au bataillon, c’est le projet solo de Sarah Lenormand, bassiste du trio noise rock réunionnais Pamplemousse. Elle y fait tout en mode DIY prononcé, même la photo, et parvient, en surplus de l’excellence des travaux de son combo d’origine, à complètement surfer au dessus de la vague. Avec pour toutes armes une basse noise, une boîte à rythme DR-880 lorgnant vers les 80’s et une voix pouvant évoquer Warpaint ou Kim Gordon, elle génère des ambiances où mélancolie, crevasses cold et voix vaporeuse, de suite, nous empêchent de prendre la fuite (un probant Mr know it all en ouverture). Le “glacé” de son univers, les scories un brin shoegaze qui en ressortent, cette brume froide à la Cocteau Twins, font qu’on s’attache à l’objet. Elle fait planer et rêver, aussi, quand son chant fait des caresses que le réfrigéré de l’instrumentation vient contrer (Magic Bidon (Golgot VR cover)). Mince, on n’est vraiment pas à la ramasse quand on sort de chez Pamplemousse. A Tant Rêver du Roi, l’incontournable label de la clique réunionnaise, pourrait en toute légitimé héberger, aussi, la demoiselle. Son I Yow You, où la basse instaure ce groove cette fois un peu indus, claquant et vaporeux dans le même mouvement, tandis que les sons utilisés tournent ostensiblement le dos à toute forme de prévisibilité, le justifierait.

Steak board, clippé sous ce paragraphe, joue une cold incluant à la fois chant de sirène, bruits acides et climat dreamy. C’est diablement bien fait, d’un coup on s’embarque dans un entrelac noisy/céleste qui fait évidemment son effet. Quoiqu’il en soit et si des doutes persistent, Vomito ralliera la foule à la cause de Sarah. Mécanique, il impose lui aussi une danse “fraîche”. Difficile, vu la qualité déployée, de ne pas souscrire. La voix se mutine, de manière fréquente et définitive on se fait capturer dans l’atmosphère de Bust A Gut.

On pense même à The Cure, parfois, pour l’allégorie cold ressentie. Le terminal Sweet, répété et obsédant, le prouve. L’affaire est rondement menée, on revient sans coup férir à Mr know it all pour s’en remettre une louchée. En marge de Pamplemousse, Bust A Gut crédite le territoire insulaire d’une nouvelle entité de tout premier choix. Ingénieuse, miss Lenormand développe dès son premier support, donc, une personnalité bien à elle, d’autant plus crédible qu’elle opère dans une autonomie complète.

Mention bien donc, voire plus encore, à ces six plages qui font valser les influences, effacées au profit d’un effort personnel dont l’imprégnation survient vite et s’inscrit dans le temps. Un peu à l’image d’ailleurs, et dans un registre plus directement incisif, des albums signés Pamplemousse.

Bandcamp Bust A Gut