A quelques mois de la sortie d’un nouvel album, annoncé par une superbe démo, le référence cold-wave Guerre Froide se prête au jeu de l’interview….

1) Comment se sent le « clan » Guerre Froide, au sortir d’un confinement visiblement productif de votre côté ?

Fabrice : Chacun vit un confinement différemment. Loin du monde, des foules, pas obligé de parler au gens…c’est plutôt intéressant. Enfermé par contre, c’est plus compliqué. Disons que le confinement nous a donné du temps et des motifs de rage sur ce monde. Rien de tel pour créer.

Yves : Personnellement je l’ai plutôt mal vécu, dans un appartement sans balcon ni jardin, éloigné de la personne que j’aime et qui n’habitait pas à proximité … Mais j’ai quand même écrit quelques textes qui serviront peut-être ultérieurement ! 

Clothilde: J’ai plutôt essayé de vivre ce confinement de façon positive. Avec un ordinateur, des livres et de la musique, je n’ai pas de quoi me plaindre. Pour Guerre Froide c’est cependant frustrant, nous devions enregistrer en studio au mois de mai et avril !
 
2) Pouvez-vous m’en dire plus sur le parcours du groupe ? Il semblerait que vous ayez un statut plutôt « culte » dans le pays, non ?

Nous sommes l’exemple parfait du groupe apparu à l’aube des années 80 et trop tôt disparu (juin 80-Juillet 82) ! Ensuite, progressivement et sans que nous ne nous en rendions compte, tout un public à dominante gothique s’est emparé de la face Ersatz / Demain Berlin du 12”. Ces titres étaient joués dans toutes le soirées new-wave-post punk ! Le maxi a même fini par être réédité en CD en 2004 par un petit label berlinois (Genetic Records) sans notre autorisation …

C’est un peu grâce à tout cela que nous avons réalisé que nous étions devenus « cultes », notamment en Allemagne où nous faisons désormais les 2/3 de nos concerts !

3) J’ai évidemment écouté la démo « 24 Anagrammes », née en plein confinement, qui m’a de suite captivé par son climat hypnotique, par la rêverie qu’elle suscite. Je pense souvent aux Young Gods pour le côté délibérément spatial des morceaux. L’orientation me paraît nouvelle, comment s’est-elle fait jour au sein du groupe ?

Les morceaux sont nés il y a pas mal de temps, le confinement a permis de les finaliser au niveau des arrangements et de la prod. En mode débrouille. En fait on devait passer en studio pro pour faire ça…mais tout a été reporté. J’ai donc utilisé les moyens disponibles, d’où un résultat qui reste au niveau démo, notamment pour les voix, les basses, guitares. Par contre tout ce qui est instruments logiciels, le moog, les bruits et ambiances, on est sur des prises quasi définitives.

Pour le côté hypnotique, la rêverie, j’ai toujours aimé ce genre d’ambiance, et le confinement doit renforcer le résultat. Enfermé dans mon petit home studio, sans pression de timing, ça fait forcément rêver…

On peut dire orientation nouvelle, mais je préfère évolution naturelle. A chaque disque on change les instruments et les ambiances, sinon on se ferait chier ; ce qui reste c’est le minimalisme, l’ambiance, le côté mécanique et horloger, accentué sur cette démo par le bruit de cœur qui rythme les 4 morceaux, avec des changements de tempo. 

Guerre Froide – 24 anagrammes – Démo face 2

Démo enregistrée à la maison pendant le confinement : Banquise / L'envers du décor / Dans le mur / Géronimo

Publiée par Guerre Froide sur Lundi 13 avril 2020

4) Les titres de cette démo, à savoir Banquise, L’envers du décor, Dans le mur et Géronimo, m’ont de suite donné l’impression d’un rendu un brin désenchanté dans ce qu’il renvoie (les 3 premiers morceaux), puis plus combatif face, justement, à ce penchant désabusé (Geronimo). Qu’en pensez-vous ?

C’est vraiment le problème de ce groupe : alors qu’il évolue au paradis depuis la fin de la guerre froide, il est désabusé, et en plus agressif, comme s’il voulait changer les choses et surtout les gens. Rêveurs !

On reste en effet du côté de l’utopie car le constat est plutôt cruel. Mais tout espoir n’est pas complètement perdu peut-être, ça n’est pas sûr … Tant que j’aurai une certaine forme de rage qui s’exprimera, j’aurai toujours envie de la traduire sur un ton plus poétique que cynique.

5) Je note aussi l’apport des voix associées, décisif. Clothilde, tu es si je ne m’abuse le membre le plus récent ; ça fait quoi de se retrouver dans Guerre Froide ? Est-ce là un «vieux rêve » enfin réalisé ? 🙂 Par ailleurs, quel a été ton parcours avant d’arriver dans Guerre Froide et as-tu d’autres projets encore actifs ?

Clothilde: Alors, je ne me doutais pas du tout que ça pouvait arriver ! Comme beaucoup de monde, j’adore Ersatz et Demain Berlin. C’est une bonne surprise d’être dans ce groupe. Travailler avec Yves, Fabrice et Sam est venu d’une manière assez naturelle. Je devais être de passage et ils ont fini par me garder !

En ce qui concerne mes autres projets en activité, oui, effectivement, il y a Dear Deer avec Frederico Iovino, mon compagnon à la ville et à la scène. C’est tout à fait différent et c’est très important de pouvoir alterner chants en français et en anglais, cold wave aux accents pop et noise post-punk ! 

6) La mise à disposition de cette démo, qu’on pourrait presque apparenter à un EP « dans l’attente », ne trahit-elle une forme d’impatience de voir votre album enfin atterrir dans les bacs ?

C’est certain, D’autant plus que quelques uns des nouveaux titres (au moins 5) ont déjà été joués en concert depuis un an !Nous sommes très impatients, le retour du public fait exister la musique ! 

7) Où en êtes-vous, du coup, de ce disque à venir ? Par quoi est-il inspiré et chez qui sortira t-il ?

Il aurait dû être enregistré moitié par moitié fin avril et fin mai pour sortir après le mastering, à l’automne prochain, chez Meidosem Records (le label cherbourgeois de Stanislas Chapel qui a précédemment édité Coruscant). Mais pour l’instant nous n’avons pas encore les nouvelles dates de studio, donc incertitude totale quant à la date de sortie. Ce sera en 2021 de toute façon pour maintenant je pense …

Il est inspiré comme souvent par l’état du monde actuel en imbrication avec les relations sociales et affectives. Le titre de l’album devrait être celui de la démo, 24 Anagrammes donc !

8) J’ai vu Guerre Froide à la Briqueterie à Amiens, le 17 septembre 2011 . L’événement était attendu ! Tu as introduit le set, Yves, par ces mots : « Bonsoir Amiens, ça fait si longtemps… ». Beaucoup d’émotion, j’imagine, à l’occasion de ce retour ?

Oui, j’ai quitté Amiens en février 1984 pour aller vivre à Paris pendant 2 ans 1/2 et ensuite à Lille … Alors me retrouver sur une scène amiénoise 27 ans après, revoir plein d’amis avec lesquels j’avais plus ou moins coupé les ponts, plutôt involontairement parce que la vie choisit parfois pour vous, c’était effectivement un événement très fort pour moi sur le plan émotionnel …

9) Les albums de Guerre Froide sont-ils encore (aisément) trouvables ? Envisagez-vous de ressortir certains de vos disques ? De mémoire, sur Amiens, j’ai juste pu trouver « Abrutir les masses » à la Malle à Disques…

Le premier 12 ” 4 titres de 1981 avait été réédité par Born Bad pour le Record Store Day de 2015, mais il est à nouveau épuisé.

Notre album CD de retour, Angoisses et Divertissement, est épuisé et sera peut-être réédité un de ces jours (pourquoi pas en vinyle) …

Le second, Abrutir les Masses, n’existe plus qu’en vinyle. Le CD est épuisé.

Le 3ème, Avant-dernière Pensée, est encore disponible en CD et Coruscant, le dernier en date avant le prochain, est disponible en vinyle.

10) Le déconfinement étant arrivé, vous repartez plein pot j’imagine ? Studio studieux et fièvre créatrice au programme ? 🙂

Les répétitions vont effectivement recommencer, un peu compliquées par les transports en commun pour Sam le bassiste.
Pour le reste, voir réponse 7   😉

11) Prévoyez-vous de tourner pour défendre l’album, une fois sa sortie effective ?

Tourner pour la promo d’un album, on ne l’a jamais vraiment fait. Par contre nous avons souvent joué plein de nouveaux titres d’albums à venir dans les divers sets du groupe. 
Là on avait avant le confinement 4 dates dont 2 en Espagne qui ont été reportées …Mais tout ça va se reprogrammer à l’automne 2020 ou en 2021 !

Il y aura quelques dates en Allemagne également.

Site Guerre Froide