YN “Chants de force” (Atypeek Music, 15 novembre 2019).

0
892

Duo issu de Lille et Paris, YN marie rap conscient, intelligent, verbal et fatal, et batterie tout-terrain qui impulse, de pair avec des sons bien bons, un groove et une dynamique qui portent Chants de force, premier EP aux 5 morceaux tout sauf ballots. Bien au contraire! Engagé, soutenu par une voix grave et sombre, une plume bien trempée aussi, YN a la haine et le dit en couplant colère, élégance et force de frappe. B. met des bombes, premier exercice rap remonté, lui apporte déjà une crédibilité qui émane du réel, du vécu, de l’observation perspicace. Asséné, sur le plan textuel comme dans la cadence, obsédant (“Tu veux que les choses explosent…”; “Voici le mot d’ordre”, répétés à l’envi), nourri par des choeurs tout aussi addictifs, c’est une entrée en matière imparable. La batterie fait rage à l’unisson avec le chant, des samples ingénieux s’invitent à ce diatribe conçu avec maestria.

Parti sur un ton frontal, YN se fait plus saccadé, et tout aussi explosif, sur Nègre. On y parle d’intégrité, de condition, de loyauté, on fait usage de sons qui font péter la cabane. YN, appelée à ouvrir par exemple pour Oxmo Puccino le 12 février 2020 (Manufacture de Saint Quentin-02), n’aura pas volé ses galons. Son R dénudé, obscur, ne le mettra pas dans le dur. A l’image de L’Envoûtante, N’Zaki Forbon : voix, samples et Yann Forleo : batterie bâtissent leur propre édifice, sans artifice. On me souffle alors que sur la date axonaise, YN n’est malheureusement plus de la partie. Qu’à cela ne tienne; les suivantes, en revanche, auront lieu sans nul doute: 19 mars 2020, support de Lonepsi, à la Lune des Pirates (Amiens-80), et 7 mai 2020, support d’Aloïse Sauvage, le Grand Mix (Tourcoing-59).

Leur vision, dopée à l’acuité, ne les empêche pas d’aimer (Mariage). le mot est à la fois beau et déviant, des inclusions aux traits rock, dans les samples, participent de façon déviante à la narration d’YN, qui prend des formes changeantes et varie ses penchants pour au final nous laisser pantois. Sidérant et performant, Chants de force donne de la robustesse, dans le même temps il met des beignes au quotidien. Et ça fait du bien, le plus grand bien même! Les sonorités, frappantes et ardentes, sentent la rue et le terrain. Elles s’adressent de façon non dissimulée à ceux qui en sont absents.

Comment exister?, se demande t-on. Rélovution te donne la recette, brute, leste et sonique pour soudainement retomber et laisser place à la diction de N’Zaki. Celle-ci nous nourrit, nous fait lever le poing et la frappe de son acolyte insuffle le surplus d’énergie nécessaire. Lettré et inspiré, Chants de force est un pavé, en 5 actes, jeté à la trogne du mal. Et du malfaisant.

Parait qu’en live, l’impact est décuplé. On imagine bien la fusion de ces 2 là tournebouler le public, faire valser les barrières et le mal-être. Chants de force est une carte de visite la plus éloquente qui puisse être, on l’écoutera en en scandant les écrits et on fera un détour, histoire de s’imprégner du répertoire de manière plus prégnante encore, par l’un des espaces scéniques prochainement investis par le clan. Où ses rimes sans frime, marquantes, promettent un temps hors du temps, bien ancré dans son temps.

Site Atypeek Music

Plateformes d’écoute