A quelques mois d’un sulfureux Show no mercy (sortie mars 2020), sans concessions, le chanteur-performer-acteur-modèle répond aux questions de Muzzart….

1) Tout d’abord, à l’écoute de Show no mercy (inspiré par Slayer ? Rires), je suis soufflé par l’énergie, la rage même, qui s’en dégage. Est-ce un disque de « révolte » ?

Loki Lonestar offre un spectacle sans aucune pitié. Cet album est un hymne à la liberté.
L’auditeur s’engage en l’écoutant. Il choisit la révolte. En faisant cet album, c’est cette
énergie que je veux faire ressortir et ressentir au public.

Comme tu as pu toi-même le constater à l’écoute de l’album, on se retrouve face à soi-même, en accord ou endésaccord; on se retrouve dans la position de choisir si on veut épouser ou non cette révolution.

2) Tu es à la fois chanteur, songwriter, modèle et acteur. Tu arrives à tout
concilier ? J’imagine qu’il existe des liens entre ces différentes activités qui nourrissent tes travaux ?

Le fait d’y arriver réside surtout dans la volonté. La volonté de faire les choses. Je ne me
force pas, c’est ce que je suis. Il existe en effet de multiples ponts & passages secrets
entre mes différentes activités qui s’interpénètrent.

3) Tu tournes actuellement en République Tchèque, quel est l’accueil qui t’est réservé là-bas ? Quel regard portes-tu sur Sodoma Gomora, qui partage quelques dates avec toi ?

Ils poussent des cris, hurlent, se jettent sur les barrières. Ils s’imprègnent de la musique et se laissent porter par leurs émotions; une bonne inspiration pour le public Français (surtout Parisien), qui pourrait à mon sens aller faire des stages de lâcher-prise de prise de plaisir dans les pays de l’Est.

J’ai rencontré Sodoma Gomora à Paris justement & on a fait un concert dingue avec eux & mon groupe précédent TRICKSTERLAND. Depuis, on travaille ensemble régulièrement sur des chansons & des clips. On se nourrit de nos univers respectifs pour briser les codes.

4) Pour en revenir à Show No Mercy, j’y entends Marilyn Manson, The Prodigy, NIN et encore pas mal d’autres choses, toutes déviantes. Comment parviens-tu à
amalgamer ces nombreuses influences ?

Je me suis construit sur ces influences, elles m’ont porté. Tous ces Artistes que tu cites ont beaucoup fait avancer la musique & les frontières entre les styles,fécondant l’Electro / le Metal & l’Indus. Aujourd’hui avec l’Electro Rock Voodoo de LOKI LONESTAR on travaille à amener aussi la Techno, la Tribal Music & d’autres influences dans cette préparation délicieuse qui se savoure surtout SUR SCENE.

5) De la Réunion, dont tu viens, je ne connais pour l’heure que Pamplemousse, au garage-rock lui aussi bien frontal. L’île compte t-elle d’autres formations « en vue » ?

L’Île compte beaucoup de formation métal mais qui malheureusement ne sont pas assez mises en valeur sur le devant de la scène. Il y a énormément de talents & d’ingéniosité; laisse-moi te citer des groupes à aller découvrir: WARFIELD / MINI BAR(D) / LES BONOBOS / TELL ME PETER / VACUUM ROAD / AURUS ou encore LADY LA FEE.

6) Les featurings sont fréquents dans ce que tu mets en place, que t’apportent t-ils ?

Les feats sont pour moi essentiels car le projet Loki Lonestar est un travail d’équipe. Ils permettent d’apporter de nouvelles ambiances, de créer une osmose…

7) Tu es signé chez Atypeek, structure selon moi de référence. Comment ça s’est fait et pourquoi ce choix ?

J’ai envoyé un titre que j’avais enregistré , “Mellow D”, qui apparaîtra sur mon album. Christophe a tout de suite accroché, il a été très positif et encourageant. Il a su me guider et être à l’écoute; j’aime beaucoup l’avoir au phone.

Depuis, 2 autres labels se sont ralliés au projet: YEARNING MUSIC & X-RAY PROD. La sortie de l’album le 13 Mars promet d’être très excitante.

8) Tu reprends The Prodigy sur Show No Mercy…dans l’espoir d’être un jour toi-même repris ?

Excellente question…à laquelle je répondrais”We are the Future, baby”
Laissons le public en décider.

Site Loki Lonestar