Adam and the Madams – Macadamia

0
1246
Trio strasbourgeois de « Wild garage pop noises » débarqué de Strasbourg, Adam and the Madams s’est déjà fendu de quelques sorties significatives. 

Avec ce Macadamia foutraque et divers, les Alsaciens touchent autant à la pop, psyché (Caterpillar en ouverture), qu’à des atours garage ou lo-fi (Since you’re gone pour…les deux options), se refusent à choisir une caste (le cuivré et bien nommé I don’t wanna choose, tiens…) et évoluent allègrement dans la plus grande liberté stylistique. S’ils peuvent dérouter, ils se montrent en tout cas inspirés. I’m coming braille et breake, à la fois hurleur, donc, et ludique dans ses sons.

Qu’il privilégie la mélodie gracile (I’m here), qu’il se fasse folk (Devil’s tail) ou prenne une tangente pop-rock jouissivement sonique (Head medicine), Adam and the Madams s’en sort avec les honneurs. Ca fait bien entendu notre bonheur, She said no se montrant à la fois cold, électro…indéfinissable, et c’est tant mieux, au final. A la fois pensé et bricolé -on arrive d’ailleurs, ici, à un bel équilibre entre les deux-, Macadamia fait feu de tout genre. Ant hill le voit « poppiser » de manière légère, le morceau est à la fois céleste et entraînant. 

Enfin, Stupid fonce, punk dans sa vigueur, direct et riffant, pour souligner énergiquement l’intérêt prononcé d’un groupe sans chaines, talentueux et sans creux.