Dead – We won't let you sleep

0
704
Les gars jouent à 2, viennent de Melbourne. Leur label, qu’ils dirigent, y est aussi basé. Ils font dans la noise lourde (Fingers as arrows), privilégiant d’ailleurs sur ce We won’t let you sleep bien nommé les tempos lestes. Ils s’appuient sur cela pour répéter les sons, asséner des trames qui finissent par gagner l’amateur potentiel de cette zik pesante (Chartreuse blew). 
Néanmoins, Dead, c’est la nom de la paire formée par Jace (basse-voix-guitare) et Jem (batterie-voix), a la bonne idée de s’extirper, à l’occasion, de ses trames de poids, comme il le fait avec mérite sur Picking teeth. La cadence n’est pas pour autant effrénée, elle se “nuance” un tout petit peu. On pense, pour l’alliance des voix aériennes et rythmes lourds, à nos Mars Red Sky (Don’t skimp on the change). L’amorce, avec ce Frankly bref, donne bien le ton. Pylons, qui se charge lui de finir, amène un penchant psyché dans le chant. Des titres comme My gold star valident le parti-pris “de poids” des Australiens.
Le rendu est donc assez singulier, insistant, pour convaincre et rallier une frange du public à la cause de Dead qui par ailleurs évite les courbettes et conventions, s’en tenant à une attitude DIY méritoire.