Jolie soirée pour les 30 ans du TDC eudois…

0
975
Pour ses 30 ans, le TDC (Théâtre des Charmes) eudois accueillait 5 groupes ayant marqué son parcours, et le leur, en ses murs même. Ceci à l’occasion d’événements locaux tels que Ecurie Rock ou encore La Grande Marmite qui devint ensuite le fameux Murmure du Son, dont l’équipe était d’ailleurs activement présente pour cette date anniversaire.
Dans le quartier Morris donc, nous eûmes droit dans un premier temps à du jazz avec les Lombrics Bleus et leur répertoire entre jazz, blues et bossa. Un ensemble performant qui lance bien une soirée par ailleurs agrémentée…de Picon-bière sans sa buvette aussi joliment pittoresque que le lieu, et d’un food-truck très prisé juste à sa sortie. 
Il faut dire qu’ici et de façon récurrente, la qualité, le local et le régional aussi, sont de mise et ce pour des prix plus que compétitifs. Ainsi, Mr LAB et son électro-rock à nu, torturé, en mit une couche supplémentaire en solo, usant d’un registre habité. Largeur d’esprit, ouverture sont aussi les maîtres-mots du TCD qui dans la foulée put sabler le champagne en compagnie de Gul de Boa. Lequel, armé de sa poésie chanson-rock écorchée, s’en sortit à la fois avec humour, panache et ironie.
De telles soirées font du bien; c’est l’occasion de se retrouver, d’une part, mais aussi de célébrer une “place” attachante en diable. Les Diabolo Watts le firent de façon festive et débridée, sens du partage à l’appui, selon des tonalités punk-rock efficaces. Puis ce fut le disco-soul-funk aux traits rock légers du Funky Club de Rouen qui se chargea d’asséner la dernière salve, avec groove et dans une funkytude appréciable, aérienne ou plus enlevée. De quoi, au final, honorer comme il se doit un Théâtre de Charmes dont on pousse toujours la porte dans la perspective de moments qui feront date.
Photos William Dumont.