La JAE, majorée par 2 concerts magistraux, du CROUS Amiens-Picardie…

0
1441
Déclinée cette année en trois temps (déjeuner, animations en centre-ville puis soirée), la JAE (Journée d’Accueil des Etudiants) organisée par le CROUS Amiens Picardie et l’UPJV prenait donc pour le coup une envergure inédite. Laquelle allait atteindre son apogée avec une soirée marquée par 2 concerts fabuleux signés DSC, locaux royaux, et les Hyphen Hyphen qui, dans la foulée de la clique picarde aux styles imbriqués, n’allait en aucun cas faillir à sa réputation.
Place donc dans un premier temps au Dirty South Crew, qui avait pour périlleuse mission de conquérir un public amienois, et étudiant, auquel ils ont jusqu’alors assez peu souvent fait face. Mais c’est mal connaître l’envie et le brio, la présence scénique ébouriffante de la troupe qui en quelques mesures, déclenche déjà les vivas d’un rassemblement de nouveaux “students” conquis. Le DSC, on l’a vu 20 fois et en lui on garde la foi, certain d’être malgré cela surpris et balloté. Alors imaginez, pour une assistance encore “verte”, la soufflante délivrée par ces malfrats musicaux attachants qui, sans vergogne, vous retournent une scène et y laissent des flots de sueur et de passion. “Le DSC entre en guerre..”, clame l’un de ses titres; une fois de plus, la bataille est gagnée et l’étendard du groupe flotte désormais fièrement à la Hotoie.
On s’en remet alors avec difficulté, à vrai dire non, on ne s’en remet pas de suite et le bonheur auditif gagne en ampleur avec les Hyphen Hyphen, dépositaires eux aussi d’un genre hybride et inédit, aussi subtil que mordant. Le quatuor niçois est à l’unisson, il groove, popise et enrobe d’électro, de touches rock, un registre qui lui a permis d’acquérir une réputation scénique couronnée par son statut de “Révélation Scène” aux Victoires de la Musique 2016 (une référence? pas sûr mais ce soir, peu importe: on se laisse emporter par la bourrasque sudiste et ce, avec un plaisir non dissimulé). L’univers du groupe est d’ailleurs difficilement “rangeable”, il fait en tout cas mouche à grand renforts de titres forts et tout le monde se trémousse, en conclusion d’un superbe soirée de nature à honorer l’UPJV et ses services.
Photos William Dumont.