Salves psych-rock à la GAM de Creil, à l’occasion d’une énième soirée Celebration Days…

0
1568
Après la Lune des Pirates amienoise, le Celebration Days retrouvait son partenaire privilégié, la GAM de Creil, afin d’y faire jouer trois de ses étalons psych-rock, dans la diversité une fois encore.

Jugez donc: aux locaux Cheap Wine, désormais connus et reconnus, s’ajoutaient Wedge, allemands hard-psyché et les finlandais de Death Hawks, forts, eux, d’un registre entre les Doors, Can et Deep Purple.

S’ensuivit une soirée aux airs de modèle du ou plutôt des genres, intense mais dotée, aussi, de finesse (Cheap Wine a étoffé, “jazzyfié” même son carnet de scène avec une classe certaine), inaugurée donc par ces amateurs de vin bon marché, signataires d’une musique qui elle ne l’est pas. Un concert encore une fois prenant, “arrosé” au theremin, qui percute et s’envole et fait preuve de brio dans ses envolées instrumentales autant que dans la folie vocale de son chanteur. Pertinent, Cheap Wine mérite ses galons et se distingue de plus en plus, ouvrant idéalement la route, ce soir, aux formations suivantes dont Wedge, aussi frontal que finaud (Easy chair).

Le trio “teuton”, varié, flirtant aussi bien avec le rock’n’roll qu’avec des plans psyché ou stoner, dans une ambiance d’époque en phase avec l’esprit du Celebration Days, en exécutant ça et là quelques passages plus légers. Aussi uni que Cheap Wine, c’est une prestation estimable que Wedge nous offre là, de nature à intensifier l’événement en cours. Le tout avec, en sus, des montées d’orgue enivrantes et des passages fuzz (61′ SG) du plus bel effet, et des embardées rythmiques fortement appréciées.

Plus courte et moins globalement enthousiasmante (tout au moins au début), après cela, fut l’apparition de Death Hawks, de Tampere. Qui, d’un impact certain et auteur de plages littéralement captivantes (Black acid, magistral), dopées au saxo, allait tout de même imposer sa patte et son groove psyché haut perché autant qu’offensif, opaque et racé. A la fois pensés et instinctifs, les morceaux du groupe font mouche, à l’instar de ceux des deux autres combos, et gratifient cette huitième soirée Celebration Days tenue dans l’antre accueillant de la “GAM”. Dont le programme courant sur le premier trimestre 2015 annonce d’ores et déjà de brosses soirées, Afrika Bambaataa en tête…

Photos William Dumont.