The KVB – Out of body

0
1688
Duo installé à Londres, actif depuis quatre ans et comptant déjà une belle production, The KVB s’inscrit dans un courant noisy-shoegaze situable entre The Jesus and Mary Chain et A Place to Bury Strangers (ou encore The Cure pour ses orientations cold).
Minus one, l’album précédent, avait créé la surprise et peu de temps après, Nicholas Wood et Kat Day remettent le couvert avec ce Out of body fort de six titres à l’orientation plus synthétique (All around you), tout aussi captivants, et sombres, que ce qui a pu précéder. Aidés par le batteur de Stereolab, Joe Dilworth, ils mettent en place des mélodies de choix, souillées par un enrobage obscur et bruitiste qui fait mouche et les démarque. On pense bien évidemment au groupe d’Oliver Ackermann en moins extrême dans ses dérapages, et on tombe vite sous l’emprise des From afar et autres Heavy eyes, le premier presque poppy, le second clairement plus souterrain.
On profitera ainsi de vingt-cinq minutes de cette trempe, entre lumière, si on peut dire, pop, et élans cold. Des nappes de claviers se font valoir (Cartesian bodies), des basses froides et très en vue également (Across the sea, lui aussi excellent). Le disque constitue une réussite intégrale qui prend fin avec le bien nommé Between suns, lequel évoque le The Cure des débuts et instaure une froideur tempérée par instants. Pour un EP impeccable, qui en plus d’étayer la discographie du groupe rend celui-ci complètement incontournable.