Underdogs – Shine

0
588
Old Fashion Ladies, suite au départ de ses deux guitaristes, change de nom, devient Underdogs, s’attache les services d’un Beat Assailant et du batteur d’Aston Villa. Suite à ces remaniements, sort ce Shine, EP fort de six titres “réels” tant les deux radio edit placés à son terme s’avèrent inutiles.
Il n’empêche et quand bien même Underdogs marche sur les traces des fabriqués Shakaponk et autre Skip the Use, il y a là assez de groove funky, de tranchant rock et d’immédiateté pour satisfaire une frange du public et si l’amorce avec Shine for me est retenue, le résultat allie habilement rock, donc, élans funky et electro. Dans la foulée, ça cogne autant que ça groove et Let’s make it twice, qui traite comme nombre d’autres compos de thèmes un peu légers, envoie des embardées funk balafrées par des penchants rock et des riffs marqués. Ce sera aussi le cas de Shy guy (wants to shag girl), rythmé et riffeur, avant que Change ne fasse de même pour un rendu qui, dans le genre et auprès d’un public jeune, fera sensation.
On peut évidemment s’interroger sur l’authenticité du procédé, sa singularité, mais Shine fait opiner du chef et maintient un intérêt constant, par son esprit tapageur, son dosage habile…et un côté “racoleur” auquel beaucoup se laisseront prendre et qui finalement ne l’est peut-être pas autant que ça.
Bref, Who the hell are you? riffe dur, s’inscrit pile-poil dans la mouvance du moment et Coming back fait de même pour instaurer un groupe “nouveau” mais nullement novateur. Ce qui ne l’empêche aucunement de signer des titres crédibles dans le genre qui est le sien, et qui attirera autant de monde, par l’impact de ses essais, qu’il en fera fuir par une certaine forme d’opportunisme, avéré ou non.
NOS NOTES ...
PARTAGER
Article précédentEDH – Lava club
Article suivant13th Hole – Magic number