Tagada jones et les Chartes au Bootleg

0
1033
Tagada Jones et les Chartes
Vendredi 15 novembre 2013
Bootleg (33)
_______________________________


Groupe rennais né en 1993, Tagada Jones arpente les routes pour fêter leurs 20 ans d’existence.

Ayant raté leur passage en 2012 je ne les avais pas vu fouler les planches depuis leur passage en 2011 au Free Music Festival suite a la sortie de “descente aux enfers”.

Cette date sera d’ailleurs la seule proposée au public aquitain.

La rude mission de chauffer le public sera laissée au Chartes.

Nos quatre joyeux Bordelais biens barrés comme on adore, n’auront pas besoin de forcer pour voir le public répondre.

Les rouleaux de PQ lancés à la gueule de ce “public de merde” pour reprendre le second degré de James.

Leur set fut marqué par des jeux de feu, casquette en flamme et autre crachage de feu en pleine fosse la fièvre est naturellement montée.
La fin du set se fera sous une pluie de cotillon soufflé par un aspirateur à feuilles modifié maison … comme a dit l’autre: “Putain, il neige a Bordeaux…”


Après un bon coup de balai passé dans la salle, la place fut laissée a Tagada Jones, venu en force pour l’occasion.

Le public ayant déjà bien donné, semble pourtant encore à bloc pour affronter la guerre qui l’attend.

Le ton est donné dés le premier morceau “Les nerfs a vifs”.

“Aujourd’hui la France est dans la rue…”

“L’énorme rouleau compresseur est lancé…”

En plus de toujours être dans l’air du temps politique, “la tension monte … ca va bientôt dégénérer” correspond bien à ce que l’on vit dans la fosse

Un début de set très (trop ?) carré. Les morceaux s’enchainent, il faudra attendre “Descente aux enfers” pour retrouver Niko motiver un public déjà tout acquis .

On profitera aussi de Seb qui, on le sait tous à présent, quittera le groupe en 2014. On en profite pour lui souhaiter le meilleur pour la suite, tout en souhaitant la bienvenue à Waner qui le remplacera.

Les Tagada Jones seront gâtés. Le public donne sans compter, la scène se voit régulièrement prise par l’un ou l’autre, le tout dans un parfait respect pour le groupe qui, on le voit, prend son pied et partage ses micros à chaque occasion qui se présente avec qui le veut notamment sur “Vivre libre ou mourir” pour le plus grand plaisir des créteux les plus anciens … et même des plus jeunes; morceau qui sonnera la fin de leur set.

Morceau haut en couleur pour lequel Seb laissera sa place à Waner.

Setlist de Tagada Jones.

Les nerfs a vif
Yech’ed mad
Pavillon noir
W
Descente aux enfers
Zero de conduite
Combien de temps
Manipulé
Cargo
SOS
Cauchemar
A gauche comme a droite
Le drapeau
Ecowar
Le feu aux poudres
La traque
Les compteurs a zero
DIY
Panique a dayatona beach
Hold up
Vivre libre ou mourir

Un grand merci aux Tagada Jones, aux ChaRteS et au Bootleg pour cette soirée très sympathique.


Site de Tagada Jones
Facebook des ChaRteS

______________________


Photos : Tfred
Sa page Facebook
Sa Galerie Flickr