Superbe show des barcelonais de The Excitements à la Lune des Pirates…

0
955
Large dans ses choix, la Lune des Pirates samarienne ouvrait ses portes, ce jeudi, à The Excitements, formation espagnole soul/rhytm & blues survoltée, menée par une chanteuse aux danses et mouvement perpétuels, dotée d’un charisme visible. Avec, avant eux, Cargo Culte, réduit à un one-man band, “formule de crise”, aux dires du musicien lui-même, qui génèrera pourtant une bien belle prestation.
Le seul homme en scène signant en effet une poignée de chansons….poignantes, fines et émotionnelles et, on ne s’en plaindra pas, parfois brutes, écorchées. Le tout sans artifice aucun, dans une pureté du rendu, et des sentiments, salutaire. Peu de spectateurs, en comparaison de l’assistance ensuite réunie pour The Excitements, auront suivi ce moment marquant et il s’agit là d’un tort réel compte tenu du moment vécu et du partage généré par ce Cargo Culte esseulé talentueux, aux tranches de vie narrées à l’aide de trois fois rien.
Le “rudimentaire” a donc du bon -il est bon de le rappeler, quand bien même on le savait déjà-, et The Excitements…démentira ensuite positivement ce constat puisque le groupe de Koko-Jean Davis abrite tout de même sept musiciens…qui sans plus tarder vont enflammer la “Lune”.
Dans un esprit lui aussi exempt de tout rajout ou “fard” préjudiciable, The Excitements va imposer au public Métropolitain une sarabande soul-funk dopée à l’énergie rock, enchaînant les morceaux, issus notamment de leur remuant et coloré Sometimes too much ain’t enough, sans temps mort et avec un brio énorme. Cuivres chaleureux, très présents, voix chaude d’une frontwoman remarquable et remarquée, rythmique sauve ou galopante et guitares de choix, funky ou plus rudes selon l’orientation adoptée, faisant de ce concert un énième (merci encore la Lune!) temps fort de nature à enchanter son monde. On pourra arguer que le registre est déjà pratiqué, peu importe tant la symbiose et l’énergie du groupe, la valeur intrinsèque des chansons jouées et l’implication de ses membres est ici porteuse et décisive.
Et nous valent, à l’issue, un set stylé, fait de vigueur et d’élégance, dans l’antre tout aussi avenante de la “Lune”.
Photos William Dumont.