Ewert and the Two Dragons

0
1378


Par Joseffeen et Amenina


Le 19 avril 2012, nous avons rencontré Ewert & the Two Dragons, un groupe estonien repéré par Talitres lors d’un festival en Finlande. Le label bordelais vient de sortir Good Man Down, le deuxième album du groupe.

le site de Ewert & The Two Dragons

le facebook de Ewert & the Two Dragons

Lire la chronique Muzzart de Good Man Down par A Good Day For A Trip



Muzzart : Vous êtes célèbres en Estonie à présent. Quels ont été les faits marquants pour vous entre la sortie de votre premier album The Hills Behind The Hills (2009) et le deuxième, Good Man Down (2011) ?

Erki (guitar) : Je dirais que c’est ce grand festival en Lettonie, le festival Positivus, qui nous a permis d’avoir de bonnes critiques chez nous. Nous y avons joué quelques morceaux de notre nouvel album. Cela nous a permis d’attirer l’attention sur nous et nous a donné l’énergie nécessaire pour l’enregistrement de Good Man Down.

Muzzart : On dit souvent que l’enregistrement du deuxième album est plus difficile. Est-ce que ça a été le cas pour vous ?

Ewert (chant) : D’une certaine façon, notre deuxième album est un peu notre premier album. Sur The Hills Behind The Hills, nous expérimentions beaucoup et n’avions pas une idée très claire de ce vers quoi nous allions. Cet album nous a permis de trouver notre son.

Erki : Nous avons enregistré Good Man Down dans une petite maison/résidence d’été à la campagne en Estonie. C’est un endroit très agréable, calme et tranquille. Il n’y avait que nous quatre. Au début, cela n’a pas été aussi facile que nous l’avions espéré alors nous avons fait un break de quelques mois. Après ça, nous avons enregistré tout l’album très vite dans une petite ville pas loin.

Muzzart : Comme les classiques de la folk américaine, vos paroles sont très poétiques.

Erki : Je crois que nos paroles sont liées à nos mélodies, en fait. Nous n’avons pas essayé de parler de thèmes en particulier, les textes viennent avec les mélodies.

Muzzart : Vous avez fait un clip pur le titre “Good Man Down”, où l’avez-vous tourné ?

Erik : Nous l’avons tourné dans un marais en Estonie. Le réalisateur s’appelle Andzei Matsukevits. C’est lui qui s’est occupé du scenario. Nous nous sommes contentés de jouer. Il a vraiment fait un super boulot. L’histoire que la chanson raconte est assez simple. Elle est liée à une expérience personnelle et a un petit côté western.

Muzzart : Au fait, vous êtes 4 dans le groupe mais vous vous appelez Ewert & the 2 Dragons, comment ça se fait ?

Ewert: Parce qu’un des dragons a deux têtes en fait ! (rires)

Muzzart quizz :

Muzzart : Quel est le meilleur endroit pour écouter de la musique ?

Erki : Je trouve que la musique a plus d’impact quand on l’écoute en live.

Ewert : Oui, tout à fait d’accord. Sinon, le dimanche matin, assis sur un canapé avec une tasse de café, mettre un vinyle, c’est assez cool aussi.

Muzzart : Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire de la musique ? La gloire ? L’argent ? Embêter vos parents ?

Ewert : Je n’aurais simplement rien pu faire d’autre.

Erki : Aujourd’hui, on a tous les petits plus qui vont avec : on voyage un peu partout dans le monde et on rencontre plein de gens.

Muzzart : Quel est le dernier CD que vous avez acheté ?

Erki : Le dernier CD que j’ai acheté, c’est celui de Tinariwen.

Ewert : Je crois que c’est celui de Coldplay. Je l’ai téléchargé d’abord et puis j’ai décidé de l’acheter  en CD.

Muzzart : Vous pourriez nous conseiller quelques groupes estoniens ?

Erki : Vous devriez écouter Iiris. C’est une jeune chanteuse qui fait de la pop électro.

Ewert : Oui et aussi Vaiko Eplik et le compositeur classique Arvo Part.

 ___________________________________________

Merci à Ewert & The Two Dragons et à Talitres

Merci aussi au Rocher de Palmer