Jordan Irvin Dally, interview

0
1284
Par Amenina et Joseffeen

Le 17 avril 2012, c’est lors d’un concert en appartement que nous avons pu découvrir le jeune songwriter californien Jordan Irvin Dally. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions et ramener quelques images de ce concert qui a alterné entre folk acoustique et électrique, anciens et nouveaux morceaux et de jolies reprises de Dylan et Jeff Buckley.

Muzzart : C’est ton premier concert à Bordeaux ?

Jordan : Oui mais j’ai déjà fait une petite tournée en France il y a deux ans. Cette année, je vais aussi à Lyon, à Strasbourg et, en tout, nous allons faire une quinzaine de dates. Je vais jouer dans des salles et faire des concerts en appartements aussi.

Muzzart : Tu as sorti un maxi il y a deux ans (Despitado)…


Jordan : Oui, il est sorti sur Camaraderie Limited qui est un label parisien. En ce moment, je travaille sur un album et je cherche un label aux Etats Unis afin de financer le projet. Je suis en train d’essayer de terminer les démos de tous les morceaux. En général, je joue avec un groupe mais, ce soir, je suis en solo parce que c’est plus simple quand je fais des tournées internationales.


Muzzart : Quelles sont tes principales influences ?

Jordan : J’ai tout un groupe d’amis, chez moi, en Californie. J’aime bien les écouter et discuter musique avec eux pour avoir leur opinion. Evidemment, j’aime aussi les références comme Miles Davis, Tom Waits, Joni Mitchell…

Muzzart : Comment t’es tu mis à la musique ?

Jordan: J’ai commencé à apprendre la guitare parce que je trouvais ça cool. J’avais 11 ou 12 ans. Depuis, les choses ont changé et j’ai appris à m’exprimer à travers la musique. Ça m’a appris beaucoup et ça m’a fait grandir aussi.  Je n’ai que 22 ans et j’espère pouvoir continuer à faire de la musique.

Muzzart : Quels sont les thèmes que tu abordes dans tes chansons ?

Jordan : Tu veux dire à part les filles ? (rires) J’ai beaucoup déménagé quand j’étais plus jeune alors j’écris sur ce que trouver une maison ou des amis veut dire, sur le fait d’apprendre je suppose aussi et d’essayer de nouvelles choses.

“Punch Bowl” en live lors du concert:

Muzzart quizz :

Muzzart : Quel est ton Beatles préféré ?

Jordan : Je trouve Ringo trop marrant et plein de talent mais George a été le plus sous-estimé des 4 alors c’est lui que je vais choisir.

Muzzart : Quel est le dernier cd que tu as acheté ?

Jordan : C’est un live de Jeff Buckley au Bataclan à Paris. Je l’ai acheté en tournée à Seattle.

Muzzart : Quel est le meilleur endroit pour écouter de la musique ?

Jordan : Par terre, dans ma chambre avec des écouteurs la nuit, sinon je monte le son aussi fort que possible.

Muzzart : quel est le premier cd que tu as acheté ?

Jordan : Le premier Cd que quelqu’un m’a offert, c’était Physical Graffiti de Led Zeppelin et le premier cd que je me suis acheté, c’était probablement No Doubt ou quelque chose qui passait à la radio à ce moment-là. Ce n’est qu’après avoir commencé à acheter mes propres cds que j’ai réalisé à quel point Physical Graffiti était bien.

Jordan Irvin Dally sur Bandcamp



Merci à Jordan Irvin Dally, Camaraderie Limited,

Cédric et Mickael.


Jordan Irvin Dally – Punch Bowl par amenina2muzzart

Muzzart quizz :

Muzzart : Quel est ton Beatles préféré ?

Jordan : Je trouve Ringo trop marrant et plein de talent mais George a été le plus sous-estimé des 4 alors c’est lui que je vais choisir.

Muzzart : Quel est le dernier cd que tu as acheté ?

Jordan : C’est un live de Jeff Buckley au Bataclan à Paris. Je l’ai acheté en tournée à Seattle.

Muzzart : Quel est le meilleur endroit pour écouter de la musique ?

Jordan : Par terre, dans ma chambre avec des écouteurs la nuit, sinon je monte le son aussi fort que possible.

Muzzart : quel est le premier cd que tu as acheté ?

Jordan : Le premier Cd que quelqu’un m’a offert, c’était Physical Graffiti de Led Zeppelin et le premier cd que je me suis acheté, c’était probablement No Doubt ou quelque chose qui passait à la radio à ce moment-là. Ce n’est qu’après avoir commencé à acheter mes propres cds que j’ai réalisé à quel point Physical Graffiti était bien.

Jordan Irvin Dally sur Bandcamp



Merci à Jordan Irvin Dally, Camaraderie Limited,

Cédric et Mickael.