Air Bag One – Summer killed us

0
583
Groupe autour duquel plane encore un mystère certain, peu d’infos filtrant à son sujet (l’effet Wu Lyf?), Air Bag One semble surfer sur le regain electro-pop de ces derniers temps, non sans dextérité malgré son exploitation d’un filon actuellement “juteux”. Les quatre titres de son EP, Summer killed us, démentant justement l’intitulé de celui-ci puisqu’ils dévoilent un groupe en bonne forme, prêt à se frotter aux formations déjà présentes sur un créneau similaire.

A la fois sensibles, pop et timidement déviantes, dès 2 days picnic, les chansons du trio, fraiches, vivifiantes, forment un ensemble plutôt séduisant, qui se fait un peu plus sombre sur Sweet England et s’avère assez inspiré pour demeurer intéressant. Cadencée, la pop du groupe possède une certaine verve sonique et de belles mélodies, délicates et urgentes. Ses élans synthétiques, sur Summer killed me par exemple, étant assez ajustés pour ne pas dénaturer le résultat, tandis que l’usage de voix à plusieurs consolide le rendu de belle manière. Les garçons ont même la bonne idée de finir fort avec leur Whatever you want entêtant de par ses choeurs, quatrième et dernier titre qui, sans complètement faire éclore un talent qui point, présente en tout cas un groupe fort de capacités certaines, mises en avant par ce premier jet dont on leur demandera confirmation.

Avec tout de même, d’ici là, quatre morceaux aux airs de “replay” qui laissent augurer d’une suite réjouissante.