Soirée punk-rock datée dans le style mais réussie à la Briqueterie…

0
932
Gros évènement que cette affiche à quatre groupes, dominée par les emblématiques Burning Heads, à la Briqueterie. D’autant plus marquant qu’en compagnie des orléanais figuraient trois groupes locaux au répertoire sans surprise car déjà pratiqué de longue date, mais prisés et efficaces sur les planches.

Ainsi, Mayo lance les réjuissances et se distingue une fois encore par sa fusion saccadée, mâtinée d’un humour limite. Il n’empêche, la recette est bonne et livre des plages solides, dont transparait l’influence de Primus mais qui s’avèrent assez bonnes pour distinguer leurs géniteurs. A creuser donc, dans le sens d’une personnalisation plus accrue, avant A poil! et son punk-rock aux effluves reggae occasionnelles. Béranger Nail et ses acolytes font eux aussi preuve d’un certain brio, en tout cas d’une belle efficacité, et remettent au goût du jour une scène orientée mid 80’s, voire early 90’s, commune à tous les participants. Ca joue vite et fort mais avec inspiration, puis Notepok en remet une couche, dans une mouvance presque similaire et tout aussi fougueuse. Ceci pour le grand plaisir d’une assistance conquise, aux agissements en certaines occasions irréfléchies -la “faute” à un enthousiasme débordant-, et avec pour principal mérite de mettre en lumière une scène amienoise plutôt méritoire.

Passé ces prestations appréciables, et appréciées, nous voilà partis pour un set intense des BH, émaillé de plus de vingt titres et d’où émergent quelques reggae bien troussés, et quelques surprises tel le formidable Reaction extrait de Dive. Le groupe garde la côté, depuis ces nombreuses années, et une réelle efficience live. Sa maitrise est totale, sa fougue intacte et le registre irréprochable, et le quatuor garantit un moment notable, percutant mais aussi bien nuancé, dont on ressort régulièrement satisfait.

Cette même satisfaction s’imposant au sortir de la “Briquet'”, dont on attend désormais plus de fréquence dans ce type de concert….

Photos William Dumont.