Shimmering stars – Violent hearts

0
669
Groupe de Vancouver ayant déjà sorti une démo et un 45T, Shimmering Stars signe son premier album avec ce scintillant Violent Hearts, inspiré de la musique des 50’s et 60’s et serti de perles rétro aux mélodies chatoyantes et plutôt soignées, parfois un peu plus turbulentes (Sun’s going down), marquées, aussi, par un son un peu dépoli qui leur sied à merveille.

Les canadiens vont à l’essentiel, en quatorze titres avoisinant tous les deux minutes, et de Believe, gentiment bourru et mélodique dans le même mouvement, déploient avec assurance des trames lancinantes, qui donnent du style et une classe énorme à l’opus. Tous les titres valent le détour et suite à cette entrée en matière mélodieuse donc mais zébré de guitares piquantes, I’m gonna try donne une coloration pop-rock à l’ancienne racée et vivace qui sert d’ailleurs de fil rouge à Violent Hearts et en fait tout le charme.

Que ce soit dans un registre posé (No one), bref et assez tendu (East van girls), en mettant en avant la beauté vocale (Into the sea, par exemple et au beau milieu d’une liste conséquente d’autres chansons), ou encore de façon retenue et sur une cadence plombée mais affirmée (Sabians), le tout étoffé de morceaux clairement rock mais toujours sous le joug d’un esprit passéiste parfaitement digéré, Shimmering Stars étincèle et signe même des petites perles electrico-acoustiques chatoyantes mais impétueuses (Dancing to music I hate) pour finir sa course sur un Walk away aérien puis alerte dans son rythme et porteur de belles embardées noisy. Celui-ci mettant fin à un disque de toute beauté, que la brièveté de ses morceaux et la sobriété de son propos rend fortement attachant.