Les Eurockéennes (samedi)

0
1102

Muzzart était bien présent aux Eurockéennes 2011 de Belfort, et vous propose trois live-reports correspondant chacun aux trois jours de festival. Cet article est le deuxième, samedi 2 Juillet.Comment débuter de meilleure manière sa journée du samedi, qu’en mangeant une gauffre au Nutella devant les balances d’Arcade Fire ? Les portes ne sont pas encore ouvertes aux festivaliers, l’île est quasi-déserte et le soleil nous accompagne, petit moment détente donc, avant d’entamer en continue conférences de presse (à découvrir précisément dans l’autre article) et lives. Le samedi est aussi l’occasion de découvrir les quatre scènes et d’effectuer des choix au vue de la richesse de la programmation.

Le stoner rock était de mise ce jour là, avec en ouverture les bordelais de Mars Red Sky et leurs longues envolées instrumentales. Suivis de Kyuss Lives ! sous le regard (on l’a d’ailleurs trop dit) de Josh Homme qui, non, n’est pas allé sur scène et qui, oui, a headbangué sur la musique de son ancienne formation. Et il n’était pas le seul, tant la puissance des riffs était de vigueur. Une vraie démonstration des rois du stoner, de l’énergie et du plaisir.

Et du stoner, on en veut encore. Club Loggia, les belges de Drums Are For Parades ne manquent pas d’énergie eux non plus. Sous le chapiteau, la plus petite scène des Eurocks est pleine pour assister à un set propre et de qualité, d’un groupe qui, si ce n’est déjà fait, est à suivre attentivement.


Drums Are For Parades

Il n’y a que trois pas à faire jusqu’à la Grande Scène qui porte plutôt bien son nom. Un espace gigantesque pour accueillir les têtes d’affiche du festival, une caméra mobile au dessus des spectateurs, et des grands noms d’artistes du début à la fin de la journée festivalière, du vendredi au dimanche.

Des noms ronflant, tels Motörhead, ce samedi à 20h45. La Grande Scène se remplie au fur et à mesure, drapeaux à tête de mort, barbus métalleux équipés du t-shirt du groupe, c’est un vrai engouement.
“We’re Motorhead and we play Rock and Fuckin’ Roll”. Lemmy Kilmister, le leader du groupe, est motivé. Rien de mieux pour exciter la foule. Les anglais enchaînent les titres au rythme des pogos et Mikkey Dee se permet même un solo de batterie impressionnant, quoi qu’un peu trop long. Le concert finira plus tôt que prévu, Lemmy est exténué mais balance son restant de ressources sur la fin.

23h15, toujours sur la Grande Scène, Josh Homme et ses acolytes nous préparent un set qui électrisera la foule nombreuse. Queens Of The Stone Age est réellement un groupe à voir en live et nous le prouvent, piochant dans chacun de leurs albums le sourire aux lèvres. Il s’agit d’ailleurs tout simplement de l’un des meilleurs live de cette édition 2011 des Eurockéennes ou le son agréablement jouissif de la guitare électrique des QOTSA nous raisonne encore en tête.

Minuit passé, la fin de soirée sera donc électro. Ca commence avec Boys Noize, figure hype de la musique électronique actuelle. Esplanade Green Room, public très jeune et première déflagration de son en approche, qui continuera telle pendant de longues minutes. Les pistes déroulent et nous laissent de marbre, elles endorment d’ailleurs la moitié du public qui devient aussi mou que la musique. Excursion demandée ? Positif, on sort, on sort.

Et on en profite pour s’installer dans les premiers rangs de la Grande Scène pour ce qui sera le dernier concert de la soirée, j’ai nommé Birdy Nam Nam. Pour les fans, il est impossible de reconnaître ce que nous propose le groupe, et pour cause, ils l’annoncent : ils joueront en exclusivité le tout prochain album qui sortira en Septembre prochain. On a droit quand même au traditionnel “Abbesses” et à un remix vite fait mal fait en toute fin de “Love Your Ennemy (Kill Your Friend)”. Pour le reste ? C’est encore un peu l’inconnu. On se dirige vers quelque chose qui suit la logique de la discographie des quatre DJs. Des sons expérimentaux parfois, calmes et planants, et d’autres plus dansants comme le fut principalement le dernier album. Le samedi se clôt donc un peu prétentieusement, mais sur une note de grand plaisir des artistes qui avoueront que le public fut extraordinaire.

___Retrouvez le LIVE REPORT des jours suivants :
Eurockéennes de Belfort (VENDREDI)
Eurockéennes de Belfort (DIMANCHE)