Jullian Angel, interview + session acoustique au Chicho

0
1853
Par Amenina et Joseffeen

     Le 18 mars 2011, le songwriter lillois Jullian Angel était en concert à Bordeaux au El Chicho à l’occasion d’une tournée suivant la sortie de son nouvel album Kamikaze Planning Holidays (Les Disques Normal). Nous l’avons rencontré au Chicho pour une interview et une session acoustique au cours de laquelle il a joué deux titres extraits de ce nouvel album, “Faith” et “Scarred”, à voir en vidéo ci-dessous.

Muzzart: Comment s’est passé l’enregistrement de ton nouvel album Kamikaze Planning Holidays?

Jullian: En fait, il a été écrit sur une période assez courte, douze morceaux en à peu près deux mois. Avant même de commencer à enregistrer, je connaissais l’ordre des morceaux et j’avais également déjà des idées pour les arrangements. J’ai voulu rester sur une certaine urgence dans l’écriture.
Comme je travaille en home studio, il m’a fallu deux ans au lieu de six mois pour finaliser les morceaux. J’ai fait la plupart des instruments et des mixages. Ensuite j’ai cherché des partenaires pour sortir le disque. Le titre est approprié puisque ça a été assez kamikaze dans l’écriture, l’enregistrement et même jusqu’à la sortie du CD.

Muzzart: L’album est sorti en février.

Jullian Angel: Oui, c’est mon premier vrai pressage en vente dans des magasins comme la Fnac et autres. J’ai voulu faire les choses un peu mieux pour celui-là en terme de promotion et de distribution.

Muzzart: Il y a un clip pour le single “The Strong“?

Jullian Angel: Je connaissais les vidéastes qui réalisaient l’émission On Stage (Videotrack) dans laquelle ils parlaient de la scène indé. Je voulais un clip spécial qui ne soit pas un clip promotionnel de plus. On a co-écrit le scénario, on s’est lancé dans un tournage lui aussi assez kamikaze puisqu’on l’a fait à Paris en pleine manif et je me suis retrouvé au milieu du défilé avec ma petite pancarte.


Je suis d’abord parti de la séance de photos pour la pochette de l’album parce que je voulais une cohérence visuelle sur tout ce qui allait accompagner la promotion de l’album. Il y avait deux réalisateurs (Cyril et Judicaël), un à Paris et l’autre à Poitiers, et celui qui était à Paris est allé faire des repérages dans le secteur où on avait pris les photos. C’est alors qu’on a décidé d’inscrire le clip dans une esthétique urbaine puisque le texte parle d’isolement. Du coup, la ville de Paris est apparue comme une évidence. Je tenais absolument à ce qu’il y ait quelqu’un qui coure à un moment donné. Et ils m’ont fait courir! (rires)
ndlr: voir le clip de “The Strong”

Muzzart: Tu as collaboré avec Half Asleep. Tu peux nous en parler?

Jullian Angel: Elle a un album en préparation depuis cinq ans qui vient de sortir (mai 2011). Il y a beaucoup d’invités sur ce disque dont Colleen notamment ainsi que des artistes du label Unique Records comme Angil And The Hiddentracks et j’ai également participé à quelques morceaux. On reconnait très vite son univers mais elle a beaucoup évolué sur cet album-là. Elle a voulu une production assez étoffée qui se démarque du minimalisme de ses albums précédents. C’est pour moi un album marquant de 2011.

Muzzart: Elle figure sur ton nouvel album sur le titre “A Choice.

Jullian Angel: Oui, cela s’est imposé très naturellement sur le morceau car sa voix vient donner de la clarté à la mienne qui est très sombre, en particulier sur cette chanson. Elle a également posé les parties de flûte traversière. Ce n’était pas prévu au départ mais suite à un échange de bons procédés, elle est venue passer un weekend à Lille pour participer à mon disque et nous avons improvisé sur place. J’ai fait de même en allant la voir ensuite à Bruxelles pour travailler sur son disque. Nous avions déjà collaboré ensemble il y a trois ans avec une artiste qui s’appelle Delphine Dora (Another Record). Nous avions enregistré un disque beaucoup plus barré je dirais, assez baroque et assez improvisé aussi. Nous l’avions enregistré en 3 jours et avions capturé le grain de folie qui peut sortir d’un échange entre l’univers de trois personnes. J’avais dû m’adapter à leur univers féminin et composer différemment. Cela avait donné quelque chose de très étonnant.

Muzzart: Es-tu d’accord si l’on dit que ton nouvel album est plus lumineux que les précédents?

Jullian Angel: Oui, ça me rassure en fait. La production du nouvel album est très différente de celle de Life Was The Answer (Another Record) tout comme la manière de se placer par rapport à l’auditeur. Sur Kamikaze Planning Holidays, j’avais envie que la présence vocale soit de l’ordre du murmure, du chuchotement et d’être très proche de l’auditeur. Les thèmes sont toujours très sombres mais la mise en musique de cet album est peut-être plus immédiate. Cette impression de lumière vient également des arrangements, je pense, de la façon dont les différents éléments sont placés aux bons endroits. La voix de Valérie (Half Asleep) sur deux des morceaux, par exemple, est une présence qui me semble très rassurante. A un moment oppressant, elle vient délivrer quelque chose de plus optimiste.

Muzzart: L’album se démarque en ce sens de l’album acoustique For a Ghost: In a room session que tu as sorti juste avant.

Jullian Angel: Oui, d’où l’intérêt de les sortir dans cet ordre-là alors qu’ils ont été enregistrés dans le sens inverse. Je n’étais pas prêt à sortir l’album studio et cet album dépouillé est donc sorti en premier. For a ghost a été enregistré l’hiver dernier avec l’idée que je pouvais le sortir très rapidement sans ressentir la même pression en termes de regard critique. Je pense que ce disque est délibérément radical et cela peut donner l’impression aussi que Kamikaze Planning Holidays est un disque plus accessible. Ces deux albums sont deux facettes de ma perception du son. Sur For a ghost, je voulais que ma voix sonne comme une voix vraiment pleine comme l’entendrait quelqu’un juste à côté sans vraiment de retravail au niveau du mixage car la magie n’aurait plus été la même. Cela a un peu un côté Lars Von Trier et dogme musical! J’ai tendance à être assez radical, à vouloir rester moi-même et à refuser les compromis.

Muzzart: Tu viens de changer de label. Peux-tu nous parler des Disques Normal sur lequel est sorti Kamikaze Planning Holidays?

Jullian Angel: A un moment donné, je  n’ai plus eu de label. Quand j’ai eu la première mouture de l’album, je l’ai envoyé à une douzaine de labels en France. Je n’ai relancé personne et me suis mis à enregistrer l’album For A Ghost. C’était en hiver, il faisait très froid et c’était tellement déprimant comme situation que je me suis dit qu’il valait mieux en profiter pour enregistrer un disque! (rires). Les Disques Normal est le premier label à avoir réagi au bout de 3 ou 4 mois. Nous avons sorti For A Ghost en 2010 et on vient d’enchainer avec Kamikaze Planning Holidays. Nous avons adopté le principe de partenariat, c’est-à-dire que j’ai produit l’album mais ils me donnent un coup de main pour la promotion et la distribution. C’est un label sur lequel il y a d’autres très bons artistes à découvrir comme Jocari (chronique Jocari sur Muzzart) dont le troisième album est en préparation. C’est un artiste de la scène clermontoise et c’est vraiment super.

Muzzart Quizz:

Muzzart: Pour toi, quel est le meilleur endroit pour écouter de la musique?

Jullian Angel: Dans l’appartement de sa petite amie.

Muzzart: Quel est le meilleur songwriter de tous les temps?

Jullian Angel:  C’est très difficile. J’ai le droit de revenir sur la question après? Non? Ah mais si, je sais! C’est John Lennon évidemment. Peut-être qu’un jour, je dirai Bob Dylan mais pour l’instant, c’est John Lennon.

Muzzart: Quel est le dernier album que tu as écouté?

Jullian Angel: Il n’est pas tout récent. C’est Emily Jane White, l’album qui s’appelle Victorian America (Talitres). Il y a un moment que je voulais acheter ce disque. Je l’ai fait assez récemment et je trouve que cet album est merveilleux. C’est une des voix qui m’ont le plus impressionné parmi la folk féminine.

Muzzart: Nous l’avons interviewée et filmée sur scène pour cet album. C’est un très bon souvenir. ( interview + live d’Emily Jane White sur Muzzart)

Muzzart: Quels artistes lillois nous conseillerais-tu?

Jullian Angel: Sur Lille, j’aime bien une artiste trip-hop qui s’appelle By-K. Je suis assez sensible aux voix et elle a une voix très intéressante qui me rappelle les voix trip-hop des années 90 comme les collaborations de Massive Attack par exemple. Parmi les songwriters à découvrir, il y a Spasmodic Joy. Il a plusieurs pseudos et joue aussi en tant que Geoff Mendelson. Sur Lille, c’est celui qui m’a le plus bluffé. Il tient également un petit label qui s’appelle Pulsar Music (ndlr: article compilation Pulsar Music sur Muzzart).

Muzzart: Merci!

Jullian Angel: C’est la fin du quizz Pivot?

Muzzart: Si tu veux, en hommage au quizz de Pivot, on peut terminer en te  demandant: si tu rencontrais Dieu, qu’aimerais-tu qu’il te dise?

Jullian Angel: (rires): Enfin, pas trop tôt! Tu en as mis du temps! (je t’ai accéléré les choses pourtant!)

Myspace de Jullian Angel



Merci à Jullian Angel, Martial et El Chicho


Jullian Angel, Faith (live au Chicho, Bordeaux… par josefeen
Scarred – Jullian Angel par amenina2muzzart

Muzzart Quizz:

Muzzart: Pour toi, quel est le meilleur endroit pour écouter de la musique?

Jullian Angel: Dans l’appartement de sa petite amie.

Muzzart: Quel est le meilleur songwriter de tous les temps?

Jullian Angel:  C’est très difficile. J’ai le droit de revenir sur la question après? Non? Ah mais si, je sais! C’est John Lennon évidemment. Peut-être qu’un jour, je dirai Bob Dylan mais pour l’instant, c’est John Lennon.

Muzzart: Quel est le dernier album que tu as écouté?

Jullian Angel: Il n’est pas tout récent. C’est Emily Jane White, l’album qui s’appelle Victorian America (Talitres). Il y a un moment que je voulais acheter ce disque. Je l’ai fait assez récemment et je trouve que cet album est merveilleux. C’est une des voix qui m’ont le plus impressionné parmi la folk féminine.

Muzzart: Nous l’avons interviewée et filmée sur scène pour cet album. C’est un très bon souvenir. ( interview + live d’Emily Jane White sur Muzzart)

Muzzart: Quels artistes lillois nous conseillerais-tu?

Jullian Angel: Sur Lille, j’aime bien une artiste trip-hop qui s’appelle By-K. Je suis assez sensible aux voix et elle a une voix très intéressante qui me rappelle les voix trip-hop des années 90 comme les collaborations de Massive Attack par exemple. Parmi les songwriters à découvrir, il y a Spasmodic Joy. Il a plusieurs pseudos et joue aussi en tant que Geoff Mendelson. Sur Lille, c’est celui qui m’a le plus bluffé. Il tient également un petit label qui s’appelle Pulsar Music (ndlr: article compilation Pulsar Music sur Muzzart).

Muzzart: Merci!

Jullian Angel: C’est la fin du quizz Pivot?

Muzzart: Si tu veux, en hommage au quizz de Pivot, on peut terminer en te  demandant: si tu rencontrais Dieu, qu’aimerais-tu qu’il te dise?

Jullian Angel: (rires): Enfin, pas trop tôt! Tu en as mis du temps! (je t’ai accéléré les choses pourtant!)

Myspace de Jullian Angel



Merci à Jullian Angel, Martial et El Chicho