ASA [Asha] – BEAUTIFUL IMPERFECTION

0
1801

Après un premier album éponyme très remarqué sorti en 2007 (voir chronique Muzzart), ASA [ASHA] nous revient avec sa “Beautiful Imperfection”.

De Lagos (Nigéria) à Paris (France) il n’y a qu’un pas, ou pour être plus précis, il n’y a qu’un lieu de naissance, en l’occurence, les errances de sa famille ont fait qu’elle voit le jour dans notre capitale.

Après une adolescence au Nigéria, et une volonté farouche de devenir musicienne, elle retrouve Paris qui lui tend ses bras pour s’ouvrir vers le monde.

La musique folk d’ASA, toujours teintée de soul et de Rythm’n’Blues est sa marque de fabrique, à l’instar d’une autre chanteuse outre Atlantique, Tracy CHAPMAN (*).
Ses chansons composées entre Lagos et Montreuil font mouche avec de belles mélodies et des rythmes ensoleillés qui réchauffent en cette fin d’automne.

Cette pop généreuse d’une rêveuse “Dreamer girl”, flirte avec l’électro pop très dansante, non sans oublier le clin d’oeil conscient ou non, aux quatre gars de Liverpool (il faut bien tendre l’oreille).

On passe tour à tour d’un blues-folk à la sauce Yoruba (dialecte du Niger), avec “Oré” ou “Bimpé”, à d’autres chaleurs de chanson jazzy, “The way I feel” qui n’est pas sans rappeler “Fever” de Peggy Lee .

ASA sait nous émouvoir avec des chansons comme “Baby gone”, elle sait nous faire danser sur des rythmes endiablées avec “Broda olé”, elle sait nous faire chanter avec ses refrains entraînant et elle pose son regard sur le monde, par ses questions qui ouvre “Why can’t we?” et termine ce beau disque, par une douceur au piano “Questions”.

Danser, chanter, pleurer et réfléchir, avec une musique riche en influences et sonorités, et qui vous donne de l’énergie, c’est le pari gagné de “Beautiful imperfection”.

ASA [ASHA] – BEAUTIFUL IMPERFECTION – 2010


Why can’t we – May be – Be my man – Preacher man – Bimpé – The way I feel – Ok ok – Dreamer girl – Oré – Baby gone – Broda olé – Questions


(*)
Talkin’ about revolution – 1988

Crossroads– 1989