Beast @ Krakatoa !

0
1148
Ce samedi d’octobre marquait le retour aux affaires du Krakatoa, qui donnait le coup d’envoi de sa nouvelle saison, et en attendant les nombreux et excitants concerts qui s’y dérouleront, c’était le groupe The Wayfarers (de Nancy) qui s’y collaient, en ouvrant pour la tête d’affiche, le groupe de Montréal Beast.

L’affiche était pour le moins intrigante, surtout quand ont retenti les premières notes du groupe nancéien. Rockabilly pur jus, chanteur dans un état d’excitation presque palpable, chant en français, les points communs avec Beast n’étaient guère nombreux, mais j’avoue être resté un peu circonspect pour ce groupe anachronique, mais dont le genre m’échappe un peu…

Beast fait son entrée une petite demi-heure plus tard. Le duo est un quatuor sur scène, et la différence s’entend rapidement. Le groupe prend une ampleur que le disque peine un peu à retranscrire, et c’est finalement assez rare de se rendre compte d’un tel saut qualitatif : ça groove méchamment avec un batteur costaud et multitâches (il a un flow pas mal quand il chante, il s’occupe de tout ce qui est effets et boucles et ira même de son petit solo de batterie), la chanteuse Betty Bonifassi a un timbre de voix bien particulier (entre soul et hip-hop) qui lui permet de passer rapidement de la suavité à un timbre plus agressif. Les titres de l’album comme “Mr Hurricane“, “Out of Control” ou “Dark Eyes” se fondent d’autant mieux dans le set qu’ils se voient torturés dans leurs rythmiques, relevés par une énergie débordante, propulsés par un public qui réagit bien aux exhortations de Betty. Le cocktail noise-electro-trip-rock du groupe aura finalement su faire chavirer le public et moi-même, au cours de ce coup d’envoi bien réussi, et qui annonce d’autres soirées fort sympathiques dans la salle au nom de volcan !