Emily LOIZEAU – A travers son pays sauvage

0
2000

Et voilà Emily LOIZEAU qui repart pour un tour de chant à travers son « Pays sauvage ».

 

Entourée de musiciens de talents qui ont su s’approprier l’univers de la belle Emily, elle nous prend par la main pour nous faire tourner la tête, ressentir les rythmes au travers de nos corps et parfois jusqu’à la transe.

 

Des les premières chansons, la volonté d’ancrer le spectacle dans une farandole de rythmes est posée, « Fais battre ton tambour » est bien là pour nous le rappeler et l’émotion commence à monter.

 

 

L’exhaustivité de son nouvel album est passée en revue sur scène avec pour chaque titre des arrangements et des mises en scènes particulières, qui nous font redécouvrir ces chansons sans les dénaturer de notre souvenir d’auditeur.

 

Entre ambiance cabaret western et roulotte de cirque Emily LOIZEAU sait nous faire voyager dans son bel univers, rempli de souvenirs d’enfance, avec « Sister » ou « La dernière pluie », de chagrins avec les magnifiques « Dis moi que toi tu ne pleures pas » / « Tell me that you don’t cry », de délires rythmiques « La femme à barbe », « Coconut madame » et toujours des ballades remplies d’émotions comme elle sait très bien les faire « Songes », « In our dreams », « La photographie ».

 

 

 

 

Pour finir, un retour sur son premier disque avec  « L’autre bout du monde » qui n’est pas si éloigné de son pays sauvage et puis en second rappel, en acoustique au bord de la magnifique scène de la Rock School Barbey, entourée de ses musiciens, après deux reprises, Eurythmics revisité et Tom Waits, voilà « Jasseron » et « Leaving you » pour nous laisser dans de beaux rêves étoilés.

 

 

Fab’

 

 

Merci à Amenina et Joseffeen pour les jolies photos

 

 

 

Le site d’Emily LOIZEAU