Jordan O’Jordan – Not Style Nor Season Nor Hard-Handed Lesson

0
1654
     Jordan Smith alias Jordan O’Jordan est un drôle de personnage dont le premier album Not Style Nor Season Nor Hard-Handed Lesson (Waterhouse Records) est à présent disponible chez nous et nous donne l’occasion de découvrir ce chanteur pas comme les autres.
    Quelque part entre folk et bluegrass, l’album de cet américain originaire de l’Ohio se démarque par ses mélodies alternant entre banjo, autoharpe ou piano façon cabaret et des textes entre poésie et douces élucubrations. Dans son univers hors du commun, la mode en prend pour son grade (“Blame fashion”) et se succèdent rencontres saugrenues et conversations surréalistes, qu’elles se produisent lors d’un coup de foudre pour un fantôme rencontré au détour d’une allée d’un cimetière (“The ghost of Andy Pratt”), d’une déclaration d’amour que Jordan o’Jordan fait à sa ville natale en reprenant en partie la chanson “You are my sunshine” de Doris Day (“Waverly, Ohio“) ou de la réponse de cette même ville qui envoie gentiment notre ami Jordan sur les roses en citant des vers du poète anglais Sir Walter Raleigh (“A town’s reply to a banjo”).

    Joueur de banjo, doux rêveur et poète un brin farfelu, Jordan O’Jordan s’est créé un pays des merveilles tour à tour mélancolique, ironique et fantaisiste et dresse avec cet album un portrait d’une Amérique telle qu’Oscar Wilde et Devendra Banhart associés auraient pu la rêver. Avec ses chansons entraînantes et débordantes d’inventivité, Mr Jordan livre en musique des mini contes étranges et décalés, des petites histoires aussi insolites qu’attachantes et s’amuse à marier imaginaire et réalité avec un plaisir évident. On se laisse donc entraîner par l’enthousiasme de ce phénomène qui a pour habitude de se peindre le visage avant de monter sur scène, et, lors d’une de ces aventures en musique,  on se retrouve à faire une balade en voiture et à chanter à tue-tête avec lui que peu importe que l’on soit à bord d’un dirigeable ou d’un navire en train de sombrer puisque ce qui compte au fond, ce n’est pas tant la destination ni le moyen de locomotion, mais bel et bien le voyage dans lequel on s’est embarqué (“By balloon or sinking ship”)….alors bonne écoute et bon voyage surtout…la page myspace de Jordan O’Jordan:
http://www.myspace.com/jordanojordanmusic

celle de son label en France:
http://www.myspace.com/waterhouserecords

à découvrir également le trio Polka Dot Dot Dot dont fait partie Jordan o’Jordan:
http://www.myspace.com/thepolkadotdotdot