Simone elle est bonne – Simone elle est bonne (démo)

0
1746

Etudiante parisienne, Simone affiche sur ces titres un savoir-faire et un sens de la compo significatifs d’une maturité stylistique et musicale surprenantes.

Dans un style électro touchant entre autres à la pop (le délicieux « Alone » au parfum new-wave exaltant), au rock et au hip-hop (« Africanism », « How does it make you feel » en parfaite compo jazzy-soul-hip-hop), la demoiselle parvient à accrocher sans détours et propose 10 morceaux plus que prometteurs, à l’humour parfois gentiment piquant (« Poupées plastiques »).

Quelles que soient les collaborations mises en place (principalement, ici, RedRUm, de même que Pop Hip, Killdahype ou Waxstoners), le résultat est probant et Simone se fend même d’une reprise du « Girl you want » de DEVO tout simplement éclatante ; de quoi se transformer en possédé dansant sur ce titre à l’origine composé par les géniaux dingos américains. En outre, des guitares vitaminées viennent booster le morceau, adroitement « breaké » par Simone et Killdahype.

« Killers », plus loin, et à l’instar des autres titres, vous donne une incoercible envie de remuer le popotin. Les beats électro trépidants et récurrents s’avèrent d’une efficacité redoutable, de même que le chant de Simone, aussi convaincant quel que soit le registre abordé.

Puis « Playboy » impose un rythme hip-hop sur fond atmosphérique et de paroles bien senties (« Im’ a girl, not a toy… »), avant que « Rdv rmx » ne nous délecte de son ambiance jazzy feutrée et classieuse. « Rendez-vous » produit un peu le même effet, avec, toujours, ces boucles géniales.

Et pour finir, un titre ni plus ni moins que tubesque, « Trop bonne pour toi », teinté d’ironie et portant la patte humoristique d’une Simone qui, en toute modestie et hors de toute prétention, s’affiche d’ores et déjà comme un espoir confirmé dans ce créneau électro souffrant parfois de certaines platitudes et d’un manque d’inspiration criard. Le coup est ici largement rattrapé.

A découvrir sans tarder.