Audacieux, éclectique, électrique et sans un groupe de trop: Minuit avant la Nuit!

Audacieux, éclectique, électrique et sans un groupe de trop: Minuit avant la Nuit!

Vendredi 22 Juin
AMIENS(80)
384 lectures
Faites tourner l'info : soumettre à FACEBOOK soumettre à MYSPACE soumettre à TWITTER


Il s'annonçait somptueux, audacieux, décalé. Il le fut. Minuit avant la Nuit,  festival savamment concocté par l'équipe de la Lune des Pirates amienoise, a en effet illuminé...nos fins de journée, nos soirées puis nos nuits donc et ce, sur pas moins de 3 jours.

Jugez donc: The Liminanas et son set jouissif et abrasif, The Soft Moon et sa cold-wave puissante et torturée, ont pour les plus "connus" (pour les initiés) encanaillé la soirée du vendredi. La pop dépaysante de Concrete Knives, "transportante", ou le live dansant et poppisant de Pendentif, sans oublier les énormes Slowdive, écossais  issus des 90's avec leur shoegaze/dream-pop passionnant, assurant un samedi tout aussi mémorable. Voilà pour les plus en vue, mais la Lune ne s'arrête pas, loin s'en faut, à cela. Avec le local Usé, fort d'une indus-noise tapageuse et sans courbette aucune, ou Eddy de Pretto, peut-être "fabriqué" mais néanmoins plébiscité par la foule samarienne, ou Jojobeam et son rock qui peut par moments évoquer le meilleur de Primus, elle surprend. Les prestations de choix s'enchaînent; Amber Arcades, superbe révélation hollandaise armée de sa pop aussi rêveuse qu'impulsive, One Sentence Supervisor et son rock fougueux mais aussi dépaysant, l'excellent duo Edgär "de par ici" avec son électro-pop racée, tous se sont distingués et nous ont emmenés haut, bien haut, dans la sphère du son et des sensations. Tout cela sur deux scènes, ce qui permet de maintenir une dynamique imprenable.

Si on adjoint à ce menu imprenable un dimanche valorisé par un spectacle jeune public (Okonomiyaki), des animations attractives (le yoga, plus que bienfaisant en cette époque) et deux sets électro différents (Saunverson et son électro "stricte", Night Night et ses atours plus pop-rock), il va sans dire que la coupe est pleine. Si Son Lux a couronné le tout avec son électro-pop finaude et saccadée, on mentionnera aussi l'électro du masqué Vladimir Cauchemar, qui déclenchera la danse-transe, ou Polo & Pan et son incroyable mixture stylistique. June Bug, aussi, et son shoegaze/folk tout aussi insoumis, Warmduscher et son rock'n'roll qui flingue, pour une première aux allures de référence. Le tout dans un cadre idéal, parfaitement investi et embelli par la team Lune, qu'on saluera et qu'on remerciera sans retenue pour ce Minuit avant la Nuit qu'on espère ardemment voir perdurer.

Photos William Dumont.
Par Will Dum, le 25/06/2018 - muzzart
Chargement ...

Rechercher un article


 Abonnez-vous aux Articles Muzzart

Recevez les Articles par mail:

Délivré par FeedBurner


Les derniers Articles