Julien Pras, interview

Julien Pras, interview

496 lectures
Faites tourner l'info : soumettre à FACEBOOK soumettre à MYSPACE soumettre à TWITTER








Le songwriter bordelais Julien Pras vient de sortir son troisième album solo: Wintershed (octobre 2017, Yotanka). Il a répondu à quelques questions (en compagnie de Queen Of The Meadow qui figure sur l'album et l'accompagne sur scène) pour nous en parler un peu ainsi que de la soirée Julien Pras, 1 thousand guests de ce samedi 16 décembre 2017 à l'Iboat (événement facebook).

Joseffeen/Muzzart: Je trouve que chaque morceau de ce nouvel album est connecté aux autres et que l'ensemble donne l'impression d'être un peu un échappatoire, c'est ce que tu voulais faire au départ?

Julien Pras: Je suis content que tu aies ressenti des liens entre tous les morceaux. Ce n'était pas forcément voulu à la base mais ils ont tous été finalisés au même moment, que ce soit pour la musique ou les paroles, et je me suis amusé à faire des parallèles, des échos entre les chansons. Quand j'écris, je pars rarement d'une histoire mais plutôt de sonorités. C'est un peu comme pour les collages. J'aime beaucoup en faire et c'est en mélangeant les morceaux, qu'au bout d'un moment, il y a quelque chose qui commence à apparaître sans trop comprendre ce que c'est. C'est petit à petit que je vois quel élément a sa place et où. L'histoire apparaît à la fin. ça répond à une logique difficile à expliquer. C'est un peu comme quand on est en plein rêve, tout te paraît hyper logique. On marche dans la neige, puis on se retrouve dans l'eau, puis on tombe sur une trappe et on se retrouve dans une pièce pleine d'insectes et tout a un sens mais quand on essaie de l'expliquer plus tard, même les sentiments qu'on a eux sont difficiles à expliquer. C'est un peu pareil quand on écrit. Et puis je lis et regarde des séries en anglais et j'aime bien prendre des notes. J'ai toujours fait ça. Quand j'entends une expression ou un mot qui me plaît, je le note et je le détourne. C'est une des façons dont j'écris aussi. Depuis mon premier album, j'essaie d'améliorer mon écriture et les paroles de mes morceaux.

Joseffeen/Muzzart: J'aime beaucoup le titre Wintershed qui signifie un abri pour l'hiver. Tu peux m'en parler un peu?

Julien Pras: Pour le titre, j'ai rassemblé les deux mots "winter" et "shed". Le terme Wintershed n'existe pas en anglais. Il y a watershed, qui est un point tournant, un moment décisif et j'aime assez créer des mots comme ça. Je l'ai fait également sur une autre chanson, "Green Planets", dans laquelle j'ai mélangé "skimming" et "shimmer" pour en faire "skimmering".

Joseffeen/Muzzart: Où et avec qui as-tu enregistré l'album?

Julien: Je l'ai enregistré avec Léonard Brémond qui est un copain. Il jouait de la guitare dans le groupe de mon petit frère à la base: John Sushi & the Bastard en 2006 - 2007. J'enregistrais leurs morceaux dans une cave et certains se sont retrouvés sur des compils de l'époque. Léonard a toujours été intéressé par l'enregistrement et continue même s'il ne vit plus à Bordeaux. On s'est retrouvé à enregistrer l'album dans un local qui appartient à son père près de la base sous marine. C'est un lieu assez spécial. C'est ce qu'on voulait. C'est près d'une société de levage bruyante alors on a souvent enregistré tard ou le weekend et dans le froid car ce n'est pas chauffé. On a enregistré en 2 périodes entre décembre 2015 et janvier 2016. On a fait le mixage et le mastering à Glob audio. C'est le premier album entier enregistré par Léonard. Il y avait un petit côté défi et challenge à cet album.

Joseffeen: On retrouve Queen Of The Meadow sur cet album.

Julien: Oui! Elle m'avait déjà beaucoup aidé à finir mon deuxième album alors que j'avais besoin de voix en plus et elle est venue ajouter une touche féminine. Je l'accompagne sur son projet à elle aussi. J'ai enregistré et arrangé son album à la maison. Elle a un deuxième album qui va sortir l'année prochaine et un clip déjà tourné!


Joseffeen/Muzzart: Elle participe d'ailleurs sur l'album à deux morceaux dont je voudrais que tu me parles. Tout d'abord: "Horses in disguise".

Julien: Justement, pendant une brève période, on a eu le projet de faire un groupe tous les deux, elle à la basse et moi à la guitare. On le fera probablement un jour. Un jour, j'ai composé une mélodie et l'ai appelée en disant "j'ai trouvé notre premier morceau!" et on a ensuite écrit les paroles ensemble. Quand j'ai fait écouter des maquettes à Léonard, dont celle de "Horses in Disguise" et il l'a beaucoup aimée alors on l'a mis sur l'album.


Joseffeen/Muzzart: Et ensuite "Divine Spark" pour lequel vous avez fait un joli clip.

Julien: Le clip a été réalisé par Seb Antoine qui a déjà réalisé deux clips de Mars Red Sky ("Alien grounds" et "The Great Beyond"). Quand j'ai signé avec Yotanka, ils nous ont proposé de financer un clip et je lui ai demandé de le faire du coup. Il avait une trame mais c'est resté assez onirique comme les paroles de cette chanson qui parle d'un petit reporter qui voyage dans le temps, retrouve des souvenirs d'enfance et voit des choses très belles comme un arc-en-ciel mais en noir et blanc.

Helen/Queen Of The Meadow: On l'a filmé dans la maison de ma grand-mère. On ne trouvait pas de lieu qui nous convenait et puis nous avons pensé à cette maison. On a ramené des costumes, des masques et on a suivi les idées de Seb.



Joseffeen/Muzzart: La jolie pochette de l'album a été réalisée par une bordelaise.

Julien: Oui! Ita Duclair. Elle a fait un super travail! Je lui ai donné une photo de mon grand-père et des collages que j'avais fait et je lui laissé le champ libre. Le personnage au centre est mon grand-père. Dans le clip de "Divine Spark", on me voit ouvrir un tiroir et trouver une photo d'un aviateur et c'est lui. Elle l'a mis au centre et a créé tout un petit monde autour à partir des paroles. Là, il y a un requin comme dans "Shallow grooves", des planètes vertes comme dans "Green Planets" et des tours comme dans "Hired mourners". Elle a fait des pochettes pour I Am Stramgram et Equipe de Foot aussi.


Joseffeen/Muzzart: Quels sont tes prochains projets?

Julien: On a fait toute une série de dates avec Hélène et on adore jouer ensemble. On va faire quelques dates en début d'année.
Je vais aussi faire un concert avec Mars Red Sky le 29 décembre dans l'ancien Saint-ex (L'astronome). On est en train de mettre en place une tournée de 15/20 dates dans l'adriatique et on espère en profiter pour composer sur la route. Je suis très heureux de la tournure que ce groupe a pris.
J'aimerais beaucoup refaire des dates avec Calc aussi. On est tous assez pris mais ça nous tente! On ne s'est jamais séparés, on est toujours resté proches. On a sorti une compilation en vinyle récemment (Lost Serenades) et j'en suis vraiment content. On a passé beaucoup de temps sur le mastering et à trouver une unité. J'aime beaucoup l'artwork aussi. La pochette a été faite par le graphiste de Vicious Circle. Il a utilisé un bout de tapisserie de Mathieu, le claviériste du groupe. On a fait une session photo aussi avec le photographe Julien Dupeyron. C'est lui qui a pris toutes les photos à l'intérieur.

Joseffeen/Muzzart: Il va y avoir une grande soirée à l'Iboat ce samedi, tu peux m'en parler un peu?

Julien: L'idée, c'est de faire des sets des groupes dans lesquels je joue ou ai joué à la suite du concert qu'on a fait avec Calc au Black Bass Festival. Il y aura Victory Hall, Pull, Mars Red Sky et on aura des invités: Vincent d'I Am Stramgram, Nico de Dätcha Mandala, Alizon, El Brindador. C'est un peu un mini festival entre amis. Le concert le plus long sera le mien et on finira avec Calc et une reprise surprise!

Muzzart quizz:

Joseffeen/Muzzart: Quel est le meilleur songwriter de tous les temps?

Julien: C'est pas facile... J'ai le droit de regarder dans mes disques? Robert Pollard de Guided By Voices. J'ai pensé à Elliott Smith en premier mais c'était trop évident! (rires)

Joseffeen/Muzzart: Quel est le meilleur endroit pour écouter de la musique?

Julien: Dans ma cave à la maison. Le son est très très cool sur mes enceintes.

Joseffeen/Muzzart: Quel est le tout premier album que tu as acheté?

Julien: C'était une cassette. C'était probablement Appetite For Destruction de Guns & Roses. On a habité aux Etats Unis avec ma famille et, avec mon frère, on écoutait beaucoup de choses qui passaient sur MTV comme Guns & Roses.

Joseffeen/Muzzart: Quel est ton dernier coup de coeur musical?

Julien: Barbe Bleue. C'est le nouveau projet de Jil Is Lucky. C'est tout nouveau. Il est en train de composer pour un album. Il m'a proposé d'enregistrer des guitares pour lui. On a joué ensemble à Paris. Il revient avec un nouvel album et il a joué avec son frère ce soir-là. J'ai adoré.
J'ai pris une bonne baffe aussi avec Ropoporose!



Merci à Julien et Hélène!
Par Joseffeen, le 14/12/2017 - muzzart
Chargement ...

Rechercher un article


 Abonnez-vous aux Articles Muzzart

Recevez les Articles par mail:

Délivré par FeedBurner


Les derniers Articles