Dissonant Nation - Agitato charismatic

Dissonant Nation

Agitato charismatic
2017 - Washi Washa
453 lectures
Faites tourner l'info : soumettre à FACEBOOK soumettre à MYSPACE soumettre à TWITTER


"Autrefois" adepte d'un rock joué à volume élevé, le trio Dissonant Nation innove pour ce Agitato charismatic dansant, ardent et captivant. Pour ce faire, le groupe s'attache les services de Simon Henner, issu de Nasser et par ailleurs géographiquement proche sur les terres marseillaises.

En toute logique et de façon évidente, le rock de Lucas Martinez et ses deux acolytes prend une sacrée cure de jouvence et ce, sans y perdre de son impact originel. Les multiples trouvailles électroniques qui le jonchent, le groove qui s'ensuit, le côté funky de certains morceaux (South of France, excellent) et l'imparable Back in the 80's, le sombre et trémoussant Lights out qui lance la danse ne laissent planer aucune ambiguïté sur la qualité, énorme, de ce nouvel effort et de ses onze titres. Basse qui ondule, vocaux sensuels ou plus "dirty" , rythmes "clubisants", guitares braillardes ou plus mesurées; tout cela s'imbrique à la perfection.

C'est un délice donc, Who killed the president en remet une sévère louche dans le rayon rock funky, puis Monte Carlo nous ouvre la voie d'une danse enflammée au son d'un rock qui ne dit pas son nom, aussi "fusant" que dansable. La magie des sons opère à nouveau avec Cry, mélodieux, et son refrain fédérateur. Le bien nommé Addict -c'est ce qui risque de se produire à l'écoute du disque- explore, lui, des terres plus posées, folk aux jolies sonorités, ce qui permet une transition de choix avant Illegal style, d'obédience plus psyché, qui monte progressivement en intensité. C'est du bon boulot et comme si ça ne suffisait pas, le rock de Wine suscite l'ivresse. Dissonant Nation a trouvé sa posture, il envoie mais détient les clés de la piste aux déhanchements. Voilà alors le tube euphorisant cité plus haut, Back in the 80's, qui se passe de description et s'écoute à bloc en braillant son refrain. Ce n'est pas fini, on a à faire ici à des mecs qui ne plantent jamais. En attestent les deux derniers morceaux; ce You funky-post punk aussi captivant, puis Sunday again qui déploie une trame douce, chantée avec classe et ornée avec soin. Irrésistible.

Par Will Dum, le 14/06/2017 - muzzart

Articles similaires à "Dissonant Nation - Agitato ..."

Chargement ...

Rechercher un article


 Abonnez-vous aux Articles Muzzart

Recevez les Articles par mail:

Délivré par FeedBurner


Les derniers Articles