BLOG

Flowers From the Man Who Shot your Cousin - Hapless

Chronique - Posté le 11/07/2007 à 19h49 - [Permalien]
Pochette Album - Flowers From the Man Who Shot your Cousin - Hapless

Flowers From the Man Who Shot your Cousin

Hapless
2007 - Waterhouse Records
1900 lectures
Faites tourner l'info : soumettre à FACEBOOK soumettre à MYSPACE soumettre à TWITTER


    Flowers From The Man Who Shot Your Cousin : sous ce drôle de nom empreint d'une douce ironie, se cachent Morgan Caris (ex guitariste/chanteur du trio pop folk Loons ) et sa folk acoustique légère, triste et mélancolique... et sarcastique parfois aussi.

    'Hapless', qui signifie malheureux ou malchanceux, est le premier album solo de Morgan Caris et est sorti l'année dernière sur le label folk indépendant Waterhouse Records dont s'occupe Erwan, autre ancien membre de Loons. En 13 ballades qui font la part belle à la guitare et à la voix, Morgan nous ouvre les portes d'un univers où il est question d'amour, enfin en quelque sorte, que ce soit sous la forme d'une déclaration pas tout à fait comme les autres ('Lay down your arms'), d'une rupture on ne peut plus sarcastique ('I do not love you anymore') ou du souvenir nostalgique d'une incartade au bord d'une rivière ('River song'), occasion de mêler le chant des grillons et le courant de la rivière à la voix et à la guitare... mais ce dont il est aussi et surtout question c'est de solitude et du temps qui nous file entre les doigts ('Mouldings', 'Running dry', 'Saddled up').



    S'il faut faire des comparaisons, les premiers noms qui viennent à l'esprit sont ceux des 'classiques' comme Nick Drake ou Leonard Cohen, des influences évidentes qui n'empêchent pas Morgan d'avoir une plume bien à lui, car à travers les textes, le regard sur la vie est souvent désabusé, le discours s'engage sur des chemins qu'on n'attendait pas et est porté par des mélodies tout en douceur ... l'ironie, le malheur et les fleurs ... Il n'est donc pas si étonnant d'entendre Morgan chanter 'It's the happy things that make me cry' ('Happy things'). Les titres les plus représentatifs de l'album sont 'I do not love you any more' et 'Lay down your arms' et en ce qui me concerne, ma préférence va à 'Running dry', la toute dernière chanson de l'album, à ses paroles mélancoliques en décalage avec sa mélodie légère.

    Flowers From The Man Who Shot Your Cousin sera en tournée à la rentrée et passera par Bordeaux le 19 septembre (El Inca) avec June Madrona dont je vous ai également parlé il y a peu.

le myspace de Flowers From The Man Who Shot Your Cousin
le myspace de Waterhouse Records

'Girls' (extrait de Hapless) au Point Ephémère le 23 Juin 2007


live report du concert de Flowers From The Man Who Shot Your Cousin à Bordeaux (El Inca, 19 septembre 2007)